Quelle application de rencontre est vraiment faite pour vous?

Des applications de rencontre, il en existe beaucoup sur Internet, mais tous ne correspondent pas à ce que vous recherchez. Tinder, AdopteUnMec, Happn, Once... Passage en revue des incontournable de la drague connectée pour trouver l'amour.
Quel est le meilleur de site de rencontre? Voici notre guide pour choisir le site qui convient le mieux à vos attentes. Getty Images

Elles ont envahi nos téléphones et nos ordinateurs. Coincées entre Facebook et l'icône de notre boîte mail, les applications de rencontres fleurissent. Les notifications de "matchs", de "charmes" et autres "crushs" se multiplient. En quelques années à peine, cette tendance émergente est devenue une lame de fond. Selon une étude de l'Ined (Institut national d'études démographiques) publiée en février, près d'un couple sur dix se rencontrerait aujourd'hui via un site de rencontre. Pragmatiques, ils sont nombreux à utiliser Tinder, Happn ou AdopteUnMec pour forcer le destin.

Nous aider à trouver l'élu de notre coeur

Si leur nombre explose, ces utilisateurs sont aussi de plus en plus exigeants. Suivant l'adage "qui se ressemble, s'assemble", un grand nombre de sites proposent un service de "matchmaking". Chaque membre remplit un questionnaire plus ou moins détaillé lors de son inscription, allant de "Votre style musical préféré" à "Si vous deviez vous décrire en trois mots" voire "En quelle couleur voyez-vous la vie?".

Ça n'est pas tout. La géolocalisation est également devenue essentielle. En se croisant ou en évoluant dans un périmètre restreint, les utilisateurs d'une même application se retrouvent mis en relation sur le réseau. Par affinité ou par proximité, ces sites promettent tous de nous aider à trouver l'élu de notre coeur en un clic. Voici quelques éléments pour vous aider à trouver celui qui vous correspond vraiment.

AdopteUnMec, pensé pour les femmes

Sur Adopte -pour les intimes-, c'est "honneur aux dames". Le site né en 2008 a mis le paquet pour attirer des célibataires de sexe féminin et éviter l'écueil de ses prédécesseurs -le trop-plein de testostérone. "Au supermarché des rencontres, les femmes font de bonnes affaires", clame donc AdopteUnMec, dont les membres masculins sont catégorisés en "promos", "affaires du mois" et autres "produits régionaux".

Cet humour un peu douteux mis à part, le site possède l'une des interfaces les plus modernes du marché. De quoi attirer un nombre croissant de célibataires en mal de rencontre. En janvier 2015, App Annie, un institut privé d'analyse du marché des smartphones, a rendu public son bilan mondial pour l'année. AdopteUnMec s'est placée en tête du classement des applications, hors jeux vidéo, générant le plus important chiffre d'affaires en France, notamment grâce à ses offres d'abonnement.

Prix: gratuit. Pass 7 jours: 9,99 euros, Pack de 60 Charmes: 9,99 euros.

Tinder, l'appli de référence

On ne la présente plus. Créée en 2012, Tinder est l'application phare du secteur. Principale raison de ce succès, son extrême simplicité. Il suffit de s'inscrire via Facebook et de créer un profil minimaliste avec son nom et au moins une photo. On définit ensuite le sexe et la tranche d'âge qui nous intéressent. A partir de ces informations, Tinder géolocalise les profils qui collent le mieux à notre requête. Il ne reste alors plus qu'à sélectionner ceux qui nous intéressent et à effacer ceux qui ne sont pas à notre goût. Dans le cas d'une validation mutuelle, le "match" ouvre alors les portes du chat en ligne. L'idée? "Mener à une rencontre immédiate et décomplexer la rencontre en ligne", expliquait en 2014 la cofondatrice de l'appli, Whitney Wolfe à L'Express Styles. À observer le succès croissant de Tinder chez les jeunes urbains actifs, le pari semble réussi.

Prix: gratuit. Tinder plus: 9,99 euros, Package de 5 super likes: 4,99 euros.

LIRE AUSSI >> Le témoignage de Marianne, 27 ans: "Tinder déçoit mais on y retourne"

Happn, seconde chance en ligne

"Retrouvez qui vous croisez" est le credo de cette application française créée en 2014 et qui met la géolocalisation au coeur de son projet de rencontre. Happn fait apparaître sur la timeline de l'utilisateur les profils des autres personnes connectées, croisées dans un bar, à la boulangerie ou dans la rue. Les plus timides, ceux qui ont raté le coche ou qui n'aiment tout simplement pas draguer pourront donc retrouver celui ou celle qui leur a tapé dans l'oeil. Si la géolocalisation peut réveiller la paranoïa de certains, pas d'inquiétude: si vous ne souhaitez plus croiser sur Happn votre voisin un peu lourd, il suffit d'appuyer sur le bouton Croix pour faire disparaître instantanément son profil. Présente dans six pays, l'application revendique aujourd'hui près d'un million d'utilisateurs.

Prix: gratuit. 10 crédits: 1,99 euros, 60 crédits: 10,99 euros, 250 crédits: 36,99 euros.

Bumble, pour les branchés

La proposition est alléchante, l'offre prometteuse. Le nouveau venu Bumble compte bien "changer les règles du jeu". Crée en 2014 par Whitney Wolfe, la co-fondatrice de Tinder, Bumble ressemble pourtant beaucoup à son célèbre aîné. Même système de géolocalisation, même obligation de partager ses photos via Facebook.

Malgré tout, l'application tente de remédier au problème de la drague parfois agressive expérimentée sur Tinder. Ici, ce sont les filles qui entament la conversation. Si elles ne le font pas sous 24 heures, la connexion disparaît. Le but? Empêcher d'avoir de nombreux "matchs"...et aucune conversation. Application de niche pour l'instant, Bumble touche une population branchée. Il s'agit de se distinguer, de ne pas envoyer de messages types, bref d'afficher sa personnalité.

Prix: gratuit. Rayon Bumble: 8,99 euros.

Once, pour les stratèges

Son fondateur, Jean Meyer, la surnomme l'application "Kinder surprise". Chaque jour à midi, Once envoie à ses abonnés leur "match du jour", sélectionné spécifiquement pour eux en fonction de leur profil. Les deux utilisateurs ont ensuite 24 heures pour se parler. Une manière de prendre le contre-pied de la tendance en favorisant le "slow dating" et en évitant les rencontres d'un soir.

Les critères de sélection d'un "match" restent toutefois nébuleux. Ils seraient le fait d'entremetteurs sélectionnés par Once pour analyser les photos des prétendants et leur compatibilité. Si Once tente de se frayer un chemin parmi l'offre pléthorique du marché de la rencontre, elle s'impose plutôt comme un complément aux autres applications.

Prix: gratuit. Prix de cinq couronnes: 9,99 euros, prix de quinze couronnes: 19,99 euros.

Meetic, pour ceux qui savent ce qu'ils cherchent

Pour le leader européen, pas question de céder aux sirènes du hasard et de la géolocalisation. Ici, on met en avant ses affinités et ses goûts pour trouver quelqu'un qui nous ressemble. En 14 ans d'existence, Meetic revendique plus de 6 millions de membres. Son service de "matchmaking", MatchAffinity, est un site à part entière et a été créé en 2008.

Le test d'affinités comprend une -très- longue liste de questions, dont certaines -"Sous quel arbre iriez-vous spontanément vous reposer?"- laissent dubitatif. A celui-ci s'ajoute "un rapport de personnalité" pour tout apprendre des "traits qui définissent votre caractère et votre comportement".

Ces nombreuses analyses ont évidemment un coût, qui font de MeeticAffinity l'un des sites les plus chers. L'inscription est gratuite tout comme la visualisation et la recherche de célibataires mais il faut souscrire à un abonnement premium afin de pouvoir visionner les photos des membres ainsi que pouvoir répondre aux messages privés.

Prix: gratuit. Meetic pour iPhone: 5,99 euros.

OkCupid, pour les anglophones

Lancé aux Etats-Unis en 2004, le site créé par Chris Coyne, Sam Yagan, Christian Rudder et Max Krohn, s'est rapidement classé dans le top 10 des sites de rencontres en 2007 selon le magazine Time. Elle a eté racheté par son concurrent Match.com en 2011.

Son implantation en France n'a pas empêché OkCupid de garder une coloration anglo-saxonne. De quoi en faire l'une des applications de rencontre préférée des jeunes urbains. Au moment de l'inscription, pas moins de douze alternatives sont proposées pour définir son orientation sexuelle: homosexuelle, hétéro et même sapiosexuelle. La même flexibilité est accordée au genre. Il est en effet possible de se définir comme androgyne, transgenre ou "intersex".

Prix: gratuit. Boost: 1,99 euros, A-List: 19,99 euros.