Comment bien choisir un cadeau de Noël?

C'est le casse-tête récurrent du mois de décembre. Découvrez nos conseils pour éviter les déconvenues sous le sapin.
Face à une offre pléthorique, il n'est pas toujours évident de choisir un cadeau qui fasse vraiment plaisir. Getty Images/RooM RF

On hésite devant les rayons des grands magasins, on erre sur Internet en quête de la perle rare. Si pour certains chercher un cadeau de Noël provoque une certaine excitation, d'autres le perçoivent comme une course effrénée au consumérisme.

Acheter un présent au moment des Fêtes: un véritable test d'évaluation à l'aune duquel se mesurerait l'amour, la considération et la valeur que l'on accorde à l'autre. Ema, 40 ans, explique: "On peut se tromper de temps en temps mais il y a des gens qui tombent systématiquement à côté, ce qui marque un vrai manque d'empathie, je trouve." Découvrez nos conseils pour ne pas faire d'impair sous le sapin.

Faire le point sur les goûts de la personne que l'on veut gâter

Avant de dégainer sa carte bleue dans les grands magasins, mieux vaut faire le point entre ses propres goûts et ceux de la personne que l'on souhaite gâter. Une démarche qui n'est pas aussi simple qu'elle en a l'air.

Le choix d'un cadeau dit souvent beaucoup plus de nous qu'on ne l'imagine. Témoignage de nos goûts personnels, le présent nous permet aussi de fantasmer notre image de l'autre. "Je ne peux m'empêcher de penser aux livres d'alpinisme que mon grand-père offrait à ma grand-mère qui n'aimait pas cela, contrairement à lui !", se souvient Laetitia.

Cette tendance peut alors entraîner de désagréables incompréhensions et de véritables déceptions sous le sapin. Chaque Noël, Claudia reçoit de la part de Solène, l'une de ses plus proches amies, un livre d'activités manuelles. "J'ai eu droit à l'origami, la poterie et le scrap booking. Il suffit pourtant de me connaître un peu pour savoir que cela ne me correspond pas du tout, explique Claudia. Je ne suis ni adroite, ni patiente. Je finis par me dire que Solène essaye de plaquer une image de moi qui n'est pas conforme à ce que je suis mais à ce qu'elle aimerait que je sois." De quoi y réfléchir à deux fois avant de faire son choix.

Etre attentif aux envies et aller à la pêche aux infos

Etre attentif aux remarques et autres insinuations plus ou moins subtiles permet de savoir ce qui fera à coup sûr le bonheur de nos proches pendant les Fêtes. "Il y a deux ans, je ne savais vraiment pas quoi offrir à ma mère pour Noël. A l'occasion d'une après-midi shopping, j'ai pu repérer ce qui avait l'air de susciter sa convoitise. De quoi me donner des pistes pour un cadeau réussi", se souvient Adèle, 35 ans.

Face à ceux qui "ne veulent rien", sonder l'entourage proche est une piste intéressante. "Pour les amis, je vais à la pêche aux infos, glisse Justine. Je prêche souvent le faux pour savoir le vrai: je demande son avis à un(e) ami(e) sur un cadeau soi-disant destiné à un(e) autre ami(e). Cela me donne des pistes et évite les ratés. Et je ne me suis jamais fait démasquer."

Si ce cadeau très spécial fait trop grimper la note, pourquoi ne pas se regrouper en faisant une cagnotte en ligne, via des sites dédiés ? Ils permettent de participer à la hauteur de ses moyens de manière simple et sécurisée sans avoir à avancer les frais. Une bonne manière aussi de ne pas tomber dans l'écueil du "toujours plus".

Rationaliser l'achat du cadeau

Pour éviter de se jeter sur le même livre que tout le monde ou sur une paire de gants qui restera dans un placard, on peut faire le choix de se concentrer sur ce qui sera utile à la personne que l'on souhaite gâter.

Pour les enfants, Ambre, 38 ans, propose de se concentrer sur "une liste de choses dont ils auraient besoin -pyjamas chauds, robes de chambre, chaussons, pulls et pantalons chauds, chaussettes- ou des choses que l'enfant a spécifiquement demandé à maintes reprises et avec lesquelles il a l'habitude de jouer."

"En général mes belles-soeurs achètent les cadeaux de mes neveux (en nous faisant valider au préalable) et nous nous faisons des virements ensuite !", renchérit Elodie. Et si rien n'y fait, pourquoi ne pas proposer de faire une liste de cadeaux, sur Amazon par exemple, où le choix est le plus vaste ? "Il ne faut pas avoir honte de demander. Les enfants ont le droit de faire des listes, les adultes aussi!", estime Julie, 33 ans.

Une manière de rationaliser qui enlève un peu de l'effet de surprise mais permet de limiter les erreurs et les cadeaux en plusieurs exemplaires sous le sapin.

Se faire confiance avant tout

Les cadeaux inattendus sont parfois les plus touchants. Noël peut être l'occasion de prendre le temps de la réflexion en se demandant quel présent original et personnel pourrait faire plaisir à son conjoint, sa mère ou son enfant. Quels sont ses projets pour les mois à venir ? Ses envies ?

"Je n'aurais jamais pensé recevoir un vélo pour Noël de la part de Luc, mon compagnon. Je suis une vraie citadine, accro au métro. Quand j'ai reçu son cadeau, j'ai été franchement désarçonnée. Luc m'a expliqué que l'idée lui était venue après que je me suis plainte d'un énième retard dans les transports et que j'ai vanté mes trajets en vélo pour aller au lycée étant plus jeune. Cela a remis en perspective ma manière de concevoir un cadeau. Il ne s'agit pas simplement de répondre financièrement à un souhait mais d'essayer d'être profondément à l'écoute de l'autre."

On peut aussi décider d'éviter d'offrir un énième objet. Dans ce cas, pourquoi ne pas opter pour "des billets de théâtre ou un spectacle ?", suggère Caroline, 30 ans. Une bonne manière de partager un moment de qualité avec ceux que l'on aime.