Anne, 35 ans: "Congeler mes ovocytes, c'est prendre à bras le corps ma liberté"

A 35 ans, Anne s'est rendue il y a quelques mois en Espagne pour faire congeler ses ovocytes. Une manière pour elle de pouvoir reporter un projet de grossesse de quelques années. Elle nous raconte son désir d'enfant et sa volonté de faire changer les mentalités alors que la France interdit toujours cette pratique pour raison non-médicale.