Noël 2017: quelles sont les spécialités culinaires pour le Réveillon à travers le monde?

Alors qu’en France, nous sommes plutôt huîtres, escargots, foie gras ou encore dinde aux marrons, qu’en est-il dans les autres pays du monde lorsqu'arrivent les fêtes de fin d’année?

Pixabay

A chaque pays du monde, sa culture et qui plus est sa culture culinaire. A l’occasion des fêtes de fin d’année, Travelex nous fait voyager aux quatre coins du globe pour découvrir les spécialités que l’on trouve dans leurs assiettes pour Noël. 

La dinde au rendez-vous pour les fêtes de fin d'année

Asseyez-vous, le dîner est servi. Les Brésiliens se retrouvent autour du même plat que les Français: la dinde. Cependant, ici, nos chers marrons sont remplacés par une sauce à base d’épices, de fruits et de champagne appelée "ceia de natal". La dinde est aussi incontournable aux Etats-Unis mais celle-ci est généralement dégustée un peu avant Noël, pendant la traditionnelle fête de Thanksgiving.

A LIRE AUSSI >> EN VIDEO - Comment bien choisir son sapin de Noël

Si vous vous asseyez à une table suédoise pour Noël, vous aurez de grandes chances de goûter "le gâteau de sandwichs légers". Il est composé du traditionnel pain suédois, qui est agrémenté de fromage frais et de crudités. 

Oubliez les traditionnelles pâtes italiennes, si vous passez Noël sur la botte. Ici, on déguste le "cotechino", qui pourrait se comparer à notre petit salé aux lentilles.

Les repas de Noël riment avec générosité

En Pologne, on ne fait pas les choses à moitié. Ce ne sont pas moins de douze plats que les hôtes présentent sur la table à Noël, chaque plat correspondant à un mois de l’année. Le tout est accompagné du pain "oplatek", que chaque convive partage avec son voisin. 

Les Japonais aussi préparent un ensemble de plats différents pour les fêtes de fin d’année, que l’on appelle"Osechi-ryori". 

>> A LIRE AUSSI - Le soir de Noël, les Japonais se ruent chez KFC: pourquoi?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les Suisses ne sont pas plus friands de fromages que les autres. Au contraire, ils préfèrent voyager à travers une fondue chinoise, qu’ils partagent avec leurs proches. 

Plats salés, mais aussi sucrés et alcoolisés

Au Mexique, le plat typique se compose de hareng froid, de câpres, d’olives, de tomates et de pommes de terre. Mais c’est surtout sur la boisson que la coutume se base. Pour Noël, les Mexicains ont pour habitude de siroter un cidre chaud épicé et orangé. Et pour les plus téméraires, il existe en version avec de la téquila et de la crème de cassis.

Pour les cuisiniers du monde entier, c’est surtout au niveau des desserts que la tradition culinaire est importante. 

Les Canadiens sont connus pour leurs associations culinaires parfois farfelues. Pour Noël, ils adorent consommer des "chicken bones candies", autrement dit des bonbons en forme d’os de poulet, à la cannelle et au chocolat au lait. 

Les Danois, quant à eux, sont en avance et tirent déjà les rois à la période de Noël. Ils dégustent ainsi le dessert traditionnel "Risalamande", un riz crémeux à la vanille, dont la fève n’est autre qu’une amande entière. En Espagne, le raisin est au cœur de la tradition, et plus particulièrement le vin. On s’en sert pour réaliser la version espagnole des beignets, appelée "Roscos".

Sans oublier le mythique "Christmas Pudding" anglais qui vient remplacer nos traditionnelles bûches de Noël. Il ne reste donc plus qu'à savoir dire "Joyeux Noël" et "Bon appétit" dans toutes les langues...

A LIRE AUSSI >> Le Noël d’entreprise donnerait des idées coquines aux employés