Fête de la Gastronomie: produits des terroirs et de saison à l'honneur

Après "Tous au Restaurant": du 22 au 24 septembre prochain, se tiendra la Fête de la Gastronomie. Le thème de cette 7e édition sera "au coeur du produit", pour un événement aussi gourmand qu'enrichissant. 
Piaxabay

Dégustation de vins avec un grand sommelier, immersion dans la brigade d'un chef étoilé, rencontre avec des producteurs, ateliers de cuisine pour enfants: la Fête de la Gastronomie, du 22 au 24 septembre à travers la France a l'ambition de "valoriser le produit, de la terre à l'assiette".

Cette 7e édition, placée sous le thème "au coeur du produit", se tient au moment où les États généraux de l'alimentation, lancés le 20 juillet, doivent tenter de trouver d'ici à novembre des solutions à la crise agricole et aux défis agroalimentaires.

La Fête de la Gastronomie sera précédée du lancement lundi de "Tous au restaurant", opération annuelle lancée en 2010 par le chef multiétoilé Alain Ducasse: jusqu'au 1er octobre, quelque 1.500 établissements de la France entière proposent deux menus pour le prix d'un seul, avec des événements prévus à Paris, Lyon et Marseille.

Initiative du ministère de l'Economie et des Finances, en partenariat avec le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, la Fête de la Gastronomie est cette année parrainée par Stéphane Layani, le patron du marché de gros de Rungis. En 2016 elle a attiré près de 2,5 millions de visiteurs, 300.000 professionnels autour de 10.525 événements.

La commissaire générale, Sophie Le Bouleise, insiste sur sa dimension pédagogique. "L'idée est d'amener les consommateurs à prendre conscience de ce qu'est un produit, comment il est fait, combien de temps il met à pousser, s'il est fait en France..." Dans la restauration, de plus en plus de chefs ne font déjà apparaître sur leurs cartes que les produits, non plus la recette, mentionnant aussi parfois les noms des producteurs. Pour le cuisinier Yves Camdeborde, chef de file de la "bistronomie", "si on a un produit d'exception, le travail est fait à 70%!". 

Guillaume Foucault, chef du restaurant Pertica à Vendôme (une étoile Michelin), juge que la mise en avant du produit correspond à une tendance à des "cuisines de plus en plus légumières" et des "cuissons plus courtes"."On est très attentifs aux cuissons des légumes, ce qui était moins le cas auparavant, quand on regarde des livres de recettes anciens ou la cuisine des années 1970", a-t-il souligné lors d'un colloque organisé jeudi.

Village autour du pain, un pique-nique des vendanges: la gastronomie ne manque pas d'initiatives

Et pas besoin de produits chers: pour Alexandre Gauthier, chef de la Grenouillère, dans le Pas-de-Calais (deux étoiles), la truffe n'est pas "plus noble" que la pomme de terre. Le chef breton Olivier Roellinger s'attache à revaloriser les poissons oubliés et bon marché comme le chinchard.

Les consommateurs doivent aussi être sensibilisés à la saisonnalité des produits: "On n'est pas obligés de manger des tomates toute l'année", résume Alexandre Drouard, fondateur avec Samuel Nahon de Terroirs d'Avenir, société qui approvisionne restaurateurs et particuliers en produits issus de l'agriculture paysanne et de la pêche artisanale.

Durant ces trois jours, mêlant événements gratuits et payants, le public pourra rencontrer tous les acteurs qui font la gastronomie. Le chef étoilé Julien Binz invitera trois personnes à suivre le déroulé d'un service au sein de sa brigade, dans son restaurant d'Ammerschwihr (Haut-Rhin).

Dans le cadre de l'opération "Mangez Paris", un Village international de la Gastronomie parrainé par le boulanger Eric Kayser sera installé en bord de Seine, autour de la thématique du pain, avec petits-déjeuners pour les écoliers et leçons de cuisine. 

Des chefs de l'association Relais & Châteaux, accompagnés de leurs maraîchers et producteurs, seront présents au Carreau du Temple à Paris où seront également organisés ateliers de cuisine et grands banquets. 

Vins et spiritueux seront aussi à l'honneur, avec un pique-nique des vendanges dans le Vaucluse, un circuit de découverte des vignobles de Champagne, ou une soirée de dégustation avec Philippe Faure-Brac, sacré meilleur sommelier du monde en 1992.

A La Scène Thélème, restaurant étoilé parisien accueillant une scène théâtrale, le public pourra assister à une représentation de "La Ronde", d'Arthur Schnitzler, et déguster le menu concocté par le nouveau chef Julien Roucheteau, mettant à l'honneur le canard colvert.

Retrouvez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter