Contre les maladies inflammatoires, la piste de l'horloge biologique

Et si la manifestation et la gravité de certaines maladies inflammatoires dépendait de l’heure qu’il est? C’est sur cette hypothèse qu’ont travaillé des chercheurs français. Leur étude montre qu'une protéine de l’horloge biologique permettrait de prévenir l’apparition d'une maladie inflammatoire, d’en atténuer les symptômes et d’augmenter le taux de survie.