Un nourrisson atteint d'une rare malformation cardiaque sauvé grâce à une opération inédite

Le petit Alex est né avec plusieurs malformations congénitales très rares, qui le condamnaient à court terme. Il a aujourd'hui treize mois et se trouve en parfaite santé. 
000_VS83L.jpg
REMY GABALDA / AFP

A tout juste un an, le petit Alex est un miraculé. Il doit la vie sauve à l'audace et à l'inventivité de son chirurgien, le docteur Fabio Cuttone, de l'hôpital des enfants du CHU de Toulouse, justement nommé en août meilleur hôpital de France. 

Plusieurs malformations rares

En août 2017, relate France Bleu, les médecins découvrent au petit garçon qui vient de naître de façon prématurée une malformation cardiaque congénitale, appelée "ventricule droit à double issue avec vaisseaux mal posés". Fait exceptionnel, cette cardiopathie déjà rare est associée à d'autres anomalies qui condamnent l'enfant à coup sûr.

C'était sans compter sur la ténacité de son cardiopédiatre. Le médecin a réalisé deux opérations sur le petit garçon, la première sur son artère pulmonaire gauche alors qu'il n'avait que trois jours. Mais c'est la seconde intervention, inédite, qui rend le cas d'Alex si singulier.

Plutôt que d'utiliser des prothèses ou des valves pour reconstruire le cœur du petit garçon, le chirurgien a réalisé une "rotation conotroncale" sur le garçonnet alors âgé de sept mois. Une opération jamais pratiquée jusque alors dans pareil cas, note France Bleu. Durant plus de deux heures, l'équipe médicale a mis le cœur d'Alex en arrêt, débranché l'artère pulmonaire avant de la faire pivoter à 180 degrés pour la remettre dans le bon sens. 

Un cœur tout neuf

Alex a pu rentrer chez lui quinze jours plus tard, avec un cœur tout neuf dans la poitrine. Il est aujourd'hui en parfaite santé, comme en témoignent les photos prises avec son sauveur, qu'il voit chaque mois pour une visite de routine.

"C'était une opération inédite et très risquée. Mais nous avons privilégié le bénéfice du patient à long terme et de redonner à l’enfant un cœur sans anomalie", commente aujourd'hui le docteur Cuttone.