Un cas atypique de "maladie de la vache folle" en Pologne

Une vache porteuse d'un cas atypique de la maladie de la vache folle a été découverte dans le sud-ouest de la Pologne.  Les services vétérinaires polonais assurent qu'il s'agit d'un cas isolé, qui ne présente aucun risque pour les humains.
Une cas atypique de
Une cas atypique de "maladie de la vache folle" a été découvert en Pologne, ont annoncé lundi les services vétérinaires polonais.

Une cas atypique de "maladie de la vache folle" a été découvert en Pologne, ont annoncé lundi les services vétérinaires polonais, précisant que ce cas isolé ne présentait aucun risque pour les humains.

"Un cas de forme atypique d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) en Pologne a été confirmé", a déclaré le chef des services vétérinaires polonais Krzysztof Niemczuk, cité par l'agence PAP.

"Selon l'Organisation mondiale de la santé animale (OMSA), l'ESB dans sa forme atypique, telle que celle découverte en Pologne, n'affecte pas le statut de la Pologne en tant que pays à risque négligeable d'ESB".

L'animal déjà abattu

La vache porteuse de l'ESB, découverte dans le village de Mirsk (dans le sud-ouest du pays) près des frontières tchèque et allemande, a été abattue, a-t-il précisé. Ce cas a été découvert au cours d'une inspection de routine le 24 janvier, a indiqué l'OMSA dans un communiqué, expliquant que l'ESB atypique "apparaît spontanément dans tous les troupeaux de bétail très rarement" et en tant que telle "n'a pas d'impact sur l'évaluation du risque d'ESB en Pologne".

Dans le cadre d'une autre affaire, des expert de l'Union européenne sont arrivés lundi en Pologne pour enquêter sur un abattage illégal de boeuf, exporté ensuite dans plusieurs pays de l'UE.

La Pologne est un des principaux producteurs et exportateurs de viande en Europe. Selon les associations de producteurs, ce pays produit quelque 600.000 tonnes de boeuf et en exporte près de 500.000 tonnes, principalement vers l'Union européenne.