Le Smecta pourrait présenter un risque de contamination au plomb pour les enfants

L'Agence française du médicament recommande de ne pas donner cet anti-diarrhéique aux enfants de moins de deux ans. Il n'y a en revanche pas de contre-indication pour les adultes.
pharmacie
(Photo d'illustration) GUILLAUME SOUVANT / AFP

Les médicaments à base d'argile pourraient présenter un risque de contamination au plomb, alerte l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) d'après une note publiée mercredi sur le site de la revue médicale Prescrire. Régulièrement utilisé en automédication, le Smecta contiendrait une infime quantité de plomb.

Des seuils de métaux lourds à respecter

Le gendarme du médicament précise avoir demandé aux laboratoires de fournir des preuves que les seuils de métaux lourds acceptables étaient bien respectés dans leur produit, à la suite de nouvelles recommandations internationales.

Le groupe pharmaceutique IPSEN commercialisant l'anti-diarrhéique Smecta a annoncé qu'il ne présentait pas de "risque de passage de plomb dans le sang chez les adultes". En revanche, le laboratoire n'était pas en mesure d'exclure ce risque pour les enfants de moins de 2 ans. 

Aucun cas de saturnisme

Par prudence, l'ANSM recommande donc de ne pas prescrire ce médicament, et son générique le Diosmectite Mylan, sous cet âge et préconise de trouver des alternatives, tout en rappelant que "la prise en charge de la diarrhée aiguë repose avant tout sur des mesures hygiéno-diététiques."

Elle fait toutefois remarquer "qu’elle n’a pas connaissance de cas de saturnisme (intoxication au plomb) chez des patients adultes ou enfants qui auraient été traités par Smecta ou son générique." Les autres médicaments anti-diarrhéiques pour adultes à base d'argile ne sont pas concernés par ces recommandations.