E. coli: fromage au lait cru, steak haché... Comment éviter que les enfants soient contaminés?

Après la contamination de 13 enfants de moins de 5 ans par la bactérie E. coli, quelles préconisations pour éviter de nouvelles infections?
Bactéries E. Coli, grossies au microscope électronique.
Bactéries E. Coli, grossies au microscope électronique. Wikipedia

A la suite d'une contamination de plusieurs jeunes enfants par la bactérie Escherichia coli (E. coli), le ministère de l'Agriculture a déclaré mardi que "les enfants de moins de cinq ans ne doivent pas consommer de fromage au lait cru, ni de lait cru", excepté les pâtes pressées cuites, comme le Gruyère ou le Comté.

Mi-mars, des milliers de camemberts contaminés par cette bactérie avaient été rappelés, ainsi que des crottins de Chavignol fin mars. En tout, 13 jeunes enfants ont été contaminés par E.coli depuis le 21 mars. Ils sont âgés "de six mois à quatre ans", et certains sont atteints de complications rénales, selon la Direction générale de la santé (DGS).

Qu'est-ce que cette bactérie?

La bactérie E. coli se retrouve couramment dans le tube digestif. La majorité des souches sont inoffensives mais certaines sont pathogènes, et peuvent provoquer des diarrhées sanglantes ou des intoxications alimentaires, des vomissements et de la fièvre, explique l'Institut Pasteur. Il s'agit des souches de E. coli dites entérohémorragiques (ECEH). La plupart des patients guérissent en quelques jours mais, dans certains cas, la maladie peut engager le pronostic vital, notamment pour les enfants.

Les produits porteurs de cette bactérie ECEH "sont généralement la viande crue ou insuffisamment cuite, les produits laitiers au lait cru, et plus rarement les produits végétaux crus", selon l'Institut Pasteur. Le réservoir naturel de cette bactérie se trouve dans le tube digestif des bovins.

Comment protéger les enfants?

"Ces contaminations peuvent n'avoir qu'un faible impact sur des adultes en bonne santé, elles peuvent, en revanche, provoquer des troubles sérieux, voire conduire au décès, pour des personnes sensibles", explique le ministère de l'Agriculture.

En plus des enfants de moins de 5 ans, les autorités sanitaires recommandent aux femmes enceintes ainsi qu'aux personnes immunodéprimées de prendre des précautions pour ne pas être en contact avec cette bactérie. L'Institut Pasteur a publié une liste de recommandations pour éviter toute contamination.

  • Cuire à coeur la viande hachée de boeuf

En France, la plus grande épidémie est liée à des steaks hachés et date de 2005, rappelle l'Institut Pasteur. 69 personnes avaient été touchées, dont 57 enfants de moins de 13 ans.

  • Éviter de consommer des fromages au lait cru

Les rappels de produits laitiers infectés par la bactérie E. coli sont fréquents. Début juin 2018, la contamination de reblochons avait entraîné un syndrome hémolytique et urémique (SHU) chez 6 enfants. Il s'agit d'une complication grave d’un épisode de diarrhée, pouvant évoluer vers une insuffisance rénale aiguë.

  • Bien laver les aliments crus

L'Institut Pasteur recommande de bien laver les fruits, les légumes et herbes aromatiques "surtout s’ils sont consommés crus". De même, il faut bien séparer les aliments cuits des aliments crus.

En 2011, une épidémie mortelle en Europe avait causé 47 décès. L'origine de diffusion de la bactérie se trouvait dans des graines germées de fenugrec importées d’Égypte.

  • De l'hygiène dans la cuisine

Cette recommandation, somme toute classique pour éviter qu'une bactérie se répande, mérite d'être rappelée: il faut se laver les mains aussi souvent que nécessaire avant et pendant la préparation des repas, et veiller également à l’hygiène du matériel en cuisine, "notamment lorsqu’il a été en contact avec de la viande crue".

  • Ne pas boire d’eau non contrôlée sur le plan microbiologique
  • Éviter les animaux de la ferme

Les matières fécales des ruminants peuvent être porteuses de la bactérie ECEH. Elle peut également se transmettre lors de la traite ou de l’abattage de ces animaux. Il est donc recommandé aux enfants de moins de 5 ans d'éviter d'être en contact avec les animaux de la ferme, notamment les bovins et les ovins, ainsi que leur environnement.

Comment se soigner?

Les shiga-toxines libérées par la bactérie dans le corps humain entraînent la chute des globules rouges, des plaquettes, et des atteintes rénales. Pour se soigner, l'Institut Pasteur déconseille la plupart des antibiotiques, qui accentuent ce phénomène, et recommande d'avoir recours à des transfusions, des dialyses et des échanges plasmiques.