Dès l'automne, la vaccination contre la grippe pourra se faire en pharmacie

Après deux ans d'expérimentation, les pharmaciens ont obtenu l'autorisation de vacciner contre la grippe dans leur officine. Une prérogative qui sera effective à l'automne 2019.
vaccin
Photo d'illustration AFP

A l'automne, tous les pharmaciens de France seront en mesure de vacciner leurs clients dans leurs officine. Après deux années d’expérimentation en Auvergne Rhône-Alpes, Nouvelle-Aquitaine, Hauts-de-France et Occitanie, le feu vert à la généralisation de cette activité a été donné ce jeudi, jour de la parution au Journal officiel d'un décret et de trois arrêtés ministériels relatifs à la vaccination en pharmacie d’officine. 

Faciliter le parcours de soins

Pour faire les vaccins, les pharmaciens devront "déclarer" cette activité aux directeurs généraux des agences régionales de santé, précise le décret. La disposition prévoit par ailleurs que ce vaccin peut être fait uniquement sur "des personnes majeures, ciblées par les recommandations vaccinales en vigueur, à l'exception des personnes présentant des antécédents de réaction allergique sévère à l'ovalbumine ou à une vaccination antérieure".

Le but de cette généralisation est de faciliter le parcours de soins et de contribuer au renforcement de la couverture vaccinale. Elle fait suite à une expérimentation de la vaccination antigrippale par les pharmaciens entamée en octobre 2017 dans les régions Auvergne Rhône-Alpes et Nouvelle Aquitaine, puis élargie aux Hauts-de-France et à l’Occitanie, qui a pris fin le 1er mars.