Avec 56 cas recensés en octobre, la rougeole en pleine recrudescence en Ile-de-France

Maladie de l'enfance, la rougeole peut prendre des formes graves chez l'adulte. Pourtant, une meilleure couverture vaccinale permettrait d'éliminer tout risque de contracter le virus. 
000_JL0OZ.jpg
PHILIPPE DESMAZES / AFP

La rougeole est en pleine recrudescence en région parisienne. Selon l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France, 56 cas de cette maladie virale très contagieuse ont été déclarés pour le seul mois d'octobre 2018. Depuis le début de l'année, les registres faisaient plutôt état d'un cas par semaine. 

Aucun décès ni aucune forme grave n'ont été constatés mais onze malades ont quand même dû être hospitalisés. Parmi les personnes touchées, une majorité d'enfants de 4 ans ou moins, qui n'étaient pas vaccinés ou n'avaient pas reçu leur rappel.

La grande majorité des cas - 33, selon Le Parisien- se sont déclarés dans le département de Seine-Saint-Denis. 

Forte progression

Au micro de France Bleu, Aurélien Rousseau, le directeur de l'ARS d'Ile-de-France, estime qu'il s'agit là d'une "forte progression" et rappelle la nécessité de se faire vacciner, le taux de couverture vaccinale dans la région étant insuffisant et la rougeole demeurant une maladie "extrêmement contagieuse".

"Chaque personne peut contaminer 15 à 20 personnes. C'est pour ça qu'on se mobilise avec le département de Seine-Saint-Denis", explique le spécialiste. 

L'OMS estime qu'une couverture vaccinale de 95% permet une bonne protection dans une population donnée et notamment chez les enfants ou les personnes fragiles. Or en France, le taux de vaccination contre la rougeole - un vaccin pourtant obligatoire depuis janvier - atteint péniblement les 80%.

Maladie infantile mais pas que

Maladie infantile, la rougeole ne concerne toutefois pas que les enfants et peut s'avérer particulièrement grave chez l'adulte, plus fréquemment soumis à des complications pulmonaires ou hépatiques. En 2018, elle a tué trois personnes en France, toutes âgées de plus de 17 ans.  

La vaccination contre la rougeole se fait traditionnellement en deux temps, d'abord à 12 mois puis à 18 mois sous la forme d'un vaccin ROR (rougeole, oreillons, rubéole). Un rattrapage est possible pour les adultes qui n'auraient pas été vaccinés et consiste là aussi en deux injections, à au moins un mois d'intervalle. 

La rougeole se manifeste en général dans un premier temps par une grosse fatigue, accompagnée de fièvre et de maux de tête. C'est ensuite qu'apparaît l'éruption cutanée souvent impressionnante qui lui donne son nom.