Stéphane Bern assure qu'il est payé "comme un technicien"

LUDOVIC MARIN / AFP

"Tout le monde s'en met plein les poches, mais moi, je suis payé comme le smicard de l'émission", a-t-il lancé sur Europe 1 face à un Philippe Vandel interloqué.

Le week-end dernier, Stéphane Bern a poussé un coup de gueule contre le ministère de la Culture et les administrations. Ce mardi 13 février, l'animateur de l'émission La Fabuleuse histoire du restaurant a dénoncé sur Europe 1 ses conditions salariales, a remarqué Puremédias.

"Je me suis rendu compte que sur trente ans de carrière, je ne possédais rien. Ni droit moral, ni images. Les gens jettent tout sur des disques durs et après, ça disparaît", a-t-il déclaré, faisant part de son souhait de devenir producteur.

>> A LIRE AUSSI - La colère de Stéphane Bern contre ceux qui lui mettent "des bâtons dans les roues"

"Je suis payé comme le smicard de l'émission"

"Tout le monde s'en met plein les poches, mais moi, je suis payé comme le smicard de l'émission", a-t-il lancé face à un Philippe Vandel interloqué. "Vous savez, on vous demande d'être sur le plateau, et puis, vous êtes payé comme un technicien". Aussitôt, Philippe Vandel lui répond: "Ben dis donc, ne dites pas ça! Gala, ils ont dit 11.000 euros par prime".

Stéphane Bern a nié l'information, tout en assurant qu'il ne "se plaignait pas sur [son] sort": "Je fais les choses par plaisir. Je trouve que là, entre Secrets d'histoireLa Fabuleuse histoire du restaurant et bientôt, une émission avec Lorant Deutsch qui va s'appeler Laissez-vous guider, je crois que j'ai trouvé à élargir la palette de mes activités. Donc, je suis très heureux de mon sort".

>> A LIRE AUSSI - Christine Bravo touchera 1000 euros de retraite: "Je ne peux même pas payer les croquettes de mon chat"