Paris Match" /> Paris Match" />

PPDA, "le mystère de la fin"... Claire Chazal se confie dans Paris Match

La journaliste prépare actuellement sa rentrée sur France 5 et se confie sur sa vie privée.
Claire Chazal
Claire Chazal Yohan Bonnet / AFP

Paris Match a dévoilé cette semaine sa traditionnelle couverture estivale avec Claire Chazal. La journaliste prépare actuellement sa rentrée sur France 5. Entrée libre, qu'elle animait du lundi au vendredi à 20h20, est désormais remplacé par Passage des Arts.

Claire Chazal s'est "bagarrée" pour conserver cette émission culture, indique l'hebdomadaire. "Moins chère", l'émission aura "davantage de plateau et moins de sujets filmés, trop coûteux". La journaliste gagne désormais "quatre fois moins que sur TF1" et "ne compte pas ses heures" car "elle sait qu’on ne va rien lui passer". 

Obsédée par "le mystère de la fin"

Interrogée également sur sa vie privée, Claire Chazal se confie sur PPDA: "Une relation chaotique mais tellement enrichissante! Il m’a aidée, il m’a appris beaucoup de choses. C’était pour moi un modèle", explique-t-elle.

"Professionnellement, on était en totale harmonie. Il avait tant de facilité... Il était moins laborieux que moi, plus provocateur ; il n’avait peur de rien, il savait prendre ses distances face à l’invité… Pour moi, il a dominé cette profession".

Elle se souvient aussi de son mariage avec Xavier Couture: "Xavier m’a apporté sa légèreté, sa désinvolture, ses curiosités modernes, sa drôlerie…"

Claire Chazal
Claire Chazal en Une de Paris Match Paris Match

Âgée de 62 ans, la journaliste craint de finir dans "une solitude poisseuse" et explique être obsédée par "le mystère de la fin":

"Je fais tant d’efforts pour rester en forme, mobile! Je suis même plus sportive qu’avant, je sors plus souvent, je retiens mieux les choses. Mais… les années qui restent… Je regarde les autres femmes: 'Est-elle plus jeune?' Ces questions m’assaillent".

Fascinée par ces "couples au long cours, tendres et complices", elle se dit "entière, absolue, passionnée": "J’ai besoin d’une constante intensité. Je ne suis pas capable de vivre autre chose dans le couple. Au bout de quelque temps, je nous vois sombrer dans la lassitude, la médiocrité, la routine, ça m’est insupportable! Je ne veux pas de tiède. Un couple, ça doit être fusionnel. Mais ces choses-là s’épuisent, inéluctablement".