Pourquoi Meghan Markle a subi un entraînement commando avant son mariage avec le prince Harry

Deux mois avant son mariage, la future épouse du prince Harry a suivi un entraînement de deux jours dans la campagne britannique auprès des forces spéciales.
Meghan Markle et le Prince Harry le 8 mars 2018
Meghan Markle et le Prince Harry le 8 mars 2018 Ian Vogler - Pool - AFP

Visite du pays à la rencontre de ses citoyens, baptême anglican... La préparation de Meghan Markle à sa nouvelle vie au sein de la famille royale n'est pas de tout repos. La future duchesse a ainsi dû suivre un entraînement spécial auprès des services spéciaux britanniques (SAS), dans la campagne britannique pour apprendre à gérer différentes situations de crise, comme un enlèvement.

L'ancienne comédienne a donc participé à une simulation de kidnapping, accompagnée de Harry. Pendant l'exercice, elle a donc été enlevée et traitée comme une otage. Une expérience spécialement conçue pour "effrayer n'importe qui", même les plus endurcis.

Exercice à balles réelles

Gerald Moor, un ancien officier des forces spéciales britanniques cité par The Daily Express, a ainsi expliqué:

"Même si Meghan savait que l'ennemi n'était pas réel, je vous garantie qu'elle était pétrifiée. C'est pour cela que l'on utilise des balles réelles, pour qu'elle connaisse le bruit que produisent de réels coups de feu, si elle devait se trouver en situation hostile."

C'est à Hereford, au quartier général des Special Air Service (SAS), que la future duchesse a suivi sa formation. Presque tous les membres de la famille royale, à l'exception de la reine, y ont déjà eu droit. Kate Middleton n'avait, elle, été entraînée qu'après son mariage avec William.

Si Meghan Markle a été formée si tôt par les soldats d'élite, c'est en raison des "problèmes de sécurité accrus en ce moment", selon une source militaire citée par le Daily Express. L'ex-star de Suits a déjà une protection de tous les instants. "On lui a montré comment réagir comment les choses tournent mal, par exemple, si sa protection rapprochée est abattue et qu'elle doit se débrouiller seule".

Entraînement "éprouvant"

Pour Gerald Moor, l'entraînement que Meghan Markle a subi est "le plus dur, dispensé par les meilleurs de l'armée, des hommes qui ont fait des choses à peine imaginables pendant leur service en Irak, en Afghanistan et en Irlande du Nord".

Il ajoute qu'elle a trouvé l'entraînement "physiquement et psychologiquement éprouvant".

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable