Pourquoi Johnny Hallyday n'a finalement pas pu prêter sa villa à Saint-Barth aux sinistrés d'Irma

Contrairement à ce qui avait été annoncé, le clan Hallyday n'a pas mis à disposition sa villa à Saint-Barth, celle-ci n'étant finalement "pas habitable" après le passage d'Irma.
Johnny Hallyday et sa femme Laeticia à Hollywood en 2016 Jean-Baptiste Lacroix - AFP

L'ouragan Irma n'aura épargné personne à Saint-Barthélémy. Pas même les lieux de villégiatures où la jet-set se donnait rendez-vous sur cette île du nord des Antilles. Car le cyclone de catégorie 5 a tout dévasté, aussi bien les hôtels, restaurants ou villas de stars. Si bien que contrairement à ce qui avait été annoncé par des proches de Laeticia et Johnny Hallyday, le couple n'a pas pu prêter sa villa aux sinistrés d'Irma.

Si le rockeur, qui n'était pas présent à Saint-Barth lors du passage d'Irma, n'a pas pu mettre à disposition sa maison "pour héberger ceux qui ont tout perdu", c'est tout simplement parce que cela lui était impossible. Interrogé par BFMTV, Raphaël Saal, artisan, explique que la priorité aujourd'hui est de mettre la villa de Johnny Hallyday "en sécurité" avant de justifier qu'elle ne soit pas prêtée aux sinistrés.

Ni eau, ni électricité

"Elle n'est pas prêtée parce qu'elle n'est pas habitable du tout, du tout, témoigne-t-il. Avec l'effet du cyclone, les toitures sont arrachées, il y a pas mal de boulot dedans, il n'y a pas d'eau, pas d'électricité."

Victime elle-aussi d'Irma, la villa de Johnny Hallyday n'est désormais plus cachée par la forêt depuis le passage du cyclone. Dans cet endroit paradisiaque, l'un des plus prisé des Caraïbes, tout est à reconstruire. Le célèbre Nikki Beach a été également ravagé et il lui faudra près d'un an pour renaître.