Pour Michel Leeb, les accusations de plagiat "sont des conneries"

Accusé en 2017 de plagiat par Copy Comic, l'humoriste dénonce les "conneries véhiculées par les réseaux sociaux" et "l'anonymat qui permet de balancer des horreurs".
Michel Leeb
Michel Leeb Loic Venance - AFP

Michel Leeb figure aux côtés de Gad Elmaleh, Tomer Sisley et Malik Bentalha parmi les humoristes français accusés de plagiat par Copy Comic. Sans mentionner le nom du célèbre internaute anonyme, le comédien a dénoncé véhément ses méthodes. 

Interrogé par La Provence sur les affaire de plagiat dont se fait écho la presse depuis plusieurs mois, Michel Leeb confie en penser "rien du tout": "Ce sont des conneries véhiculées par les réseaux sociaux qui sont de la merde pour moi, un déversoir de haine, un véritable venin." 

S'il estime qu'il existe "des choses indispensables dans les réseaux sociaux", il préférerait "que tout soit régulé, histoire d'en finir avec l'anonymat qui permet de balancer des horreurs."

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

"Je me suis inspiré de cet univers"

Michel Leeb a fait l'objet en novembre 2017 de deux vidéos de Copy Comic, qui ont établi de troublantes coïncidences entre ses sketchs et des gags de Jerry Lewis et Danny Kaye. Dans une interview accordée au Monde à l'époque, il avait réfuté les accusations de plagiat en assurant avoir voulu rendre "un hommage": 

"Un copain m’a montré une cassette vidéo du show de Danny Kaye. J’ai trouvé cela génial et je me suis inspiré de cet univers en y ajoutant ma créativité personnelle", avait-il raconté.

Les vidéos de Copy Comic ont suscité un grand débat dans la communauté des humoristes français. Un humoriste marseillais a notamment accusé Gad Elmaleh dans Society de lui avoir volé son sketch du Blond.

Gad Elmaleh a lui-même tenté de passer par la voie juridique pour découvrir l'identité de Copy Comic et de faire supprimer ses vidéos. Philippe Lellouche et Sandra Sisley, l'épouse de Tomer, ont accusé, plus ou moins implicitement, sur les réseaux sociaux Kheiron et Baptiste Lecaplain d'être derrière le compte Copy Comic. Les deux humoristes ont nié leur implication dans cette affaire.