Meghan Markle s'invite dans le débat sur l'avortement en Irlande, à son corps défendant

La duchesse de Sussex, en visite officielle en Irlande avec le prince Harry, a pris part, sans le vouloir, au débat sur l'avortement.
MeghanIrlande.jpg
Meghan Markle et le prince Harry, en visite officielle en Irlande, avec le Premier ministre irlandais, Leo Varadkar Clodagh Kilcoyne - AFP

La néo-duchesse, Meghan Markle, en visite officielle avec le prince Harry en Irlande, a été mêlée, sans le vouloir au débat local sur l'avortement. La sénatrice irlandaise Catherine Noone, membre du parti du Premier ministre Leo Varadkar, a ainsi posté sur Twitter, avant d'effacer son message:

Un plaisir de rencontrer le prince Harry et la duchesse de Sussex à l'Ambassade du Royaume Uni ce soir. La duchesse et moi avons discuté du résultat du récent référendum - elle l'a suivi avec intérêt et s'est réjouie du résultat.

Stricte neutralité

Or, les membres de la famille royale sont tenus à la plus stricte neutralité et à la plus grande réserve concernant la politique. D'ailleurs ils ne votent pas. Meghan Mrkle ne peut donc en aucun cas se prononcer sur le sujet.

Aussi la sénatrice a-t-elle dû rapidement rétropédaler. Elle a supprimé son son tweet, et l'a republié, sans évoquer les opinions de Meghan Markle. Puis, elle a publié un second tweet, à son tour supprimé, pour assurer que la duchesse n'avait pas exprimé d'opinion politique.

Le 25 mai dernier, le pays s'est prononcé lors d'un référendum en faveur de la légalisation de l'avortement.

Plus de 62 des 3,5 millions d'Irlandais inscrits sur les listes électorales se sont prononcés en faveur de la suppression du huitième amendement de leur Constitution. Celui-ci reconnaît depuis 1983 "le droit à la vie de l'enfant à naître, en tenant compte du droit égal à la vie de la mère".