Affaire Bertrand Cantat: Samuel Benchetrit s'en prend violemment au chanteur

KENZO TRIBOUILLARD / AFP

"Ce type a tué de ses mains la mère de mon fils", a notamment clamé Samuel Benchetrit sur le plateau de LCI. 

Actuellement en promotion pour son nouveau film Chien, Samuel Benche­trit a été interrogé sur le retour dans la sphère médiatique du chanteur Bertrand Cantat, auteur des coups mortels sur son ex-épouse Marie Trintignant. Sur LCI le réalisateur, qui a dirigé l'actrice dans Janis et John en 2003, n'y va pas de main morte: "C'est un lâche, c'est un faible, c'est un type qui n'a pas de couilles". 

Il poursuit: "Ce type a tué de ses mains la mère de mon fils. Il a enlevé une femme libre, extraordinaire, à ses parents, aux gens qui l’aimaient dont je fais partie. C’est un homme qui frappe les femmes". Samuel Benchetrit enchaîne sur la douleur quotidienne des proches de Marie Trintignant lorsqu'ils voient Bertrand Cantat réapparaître dans la presse. 

>> A LIRE AUSSI - EN VIDEO - François Cluzet insulte Bertrand Cantat sur le plateau d'"On n'est pas couché"

"Ça me coûte de le dire, quand je vois Nadine Trin­ti­gnant, cette femme qui est obligée à son âge, qui a perdu la femme qu’elle aimait le plus, son enfant, obli­gée d’al­ler sur les plateaux télé, révol­tée, quand je vois mon ami Jean-Louis Trin­ti­gnant, mon père spiri­tuel qui ne s’est jamais remis de ça, quand je vois ses enfants si dignes, si jeunes, si beaux, bais­ser la tête en voyant l’autre connard sur des maga­zines de merde je trouve cette situa­tion ridi­cule, c’est tout le temps indé­cent. Il a payé sa dette, ce n’est pas le problème, c’est la façon de réap­pa­raî­tre…"

Le réalisateur conclut sa diatribe en disant: "Faut pas que je le croise celui-là parce qu’il va y avoir un truc entre mecs quoi…".