La mise en garde de Pamela Anderson: "Les applications de covoiturage profitent aux pervers sexuels"

L’ex naïade d’Alerte à Malibu met en garde les utilisateurs d’applications de covoiturages sur les risques d’agression.

Capture YouTube Ride Responsibly

Elle n’est pas près de faire un trajet en Blablacar. Pamela Anderson, qui a récemment appelé les femmes à faire preuve "de bon sens" après l’affaire Weinstein, s’est dite inquiète quant au développement grandissant des applications de covoiturage et de VTC.

Alors qu’elle figure actuellement dans une campagne de sensibilisation pour la National Limousine Association, engagée pour la sécurité des utilisateurs d’applications de VTC, l’actrice américaine a estimé que "les applications de covoiturage facilitaient la tâche des automobilistes prédateurs".

"Je suis stupéfaite du nombre d'histoires racontées avec le hashtag #MeToo directement liées à une course. Je suis profondément préoccupée par les filles et les garçons qui voyagent seuls dans des voitures avec des étrangers qui n'ont pas été contrôlés. C'est de l'auto-stop numérique", analyse Pamela Anderson, interrogée par le site Page Six.