Ingrid Chauvin s'insurge contre le système d'adoption français

Ingrid Chauvin se bat pour pouvoir adopter. Sur Instagram, elle publie des témoignages accablants et dénonce un système à bout de souffle et inefficace.
Ingrid Chauvin, l'interprète de Chloé Delcourt dans
Ingrid Chauvin, l'interprète de Chloé Delcourt dans "Demain nous appartient" TF1

Ingrid Chauvinqui se bat depuis cinq ans pour adopter un enfant avec son mari Thierry Peythieu, s'insurge sur Instagram et dans la presse contre un système qu'elle juge "aberrant".

A moins de quatre mois du terme de son agrément, elle dénonce cette situation en partageant sur son compte le témoignage d'une femme, Sabrina. Celle-ci, qui travaille dans une pouponnière, en déplore l'absence de moyens:

"Que faut-il attendre !", écrit, indignée, la comédienne de Demain nous appartient. "Que le taux de suicide chez les enfants placés augmente? que les viols dans certains foyers se multiplient? qu'il y ait plus de SDF? de nouveaux attentats? Imaginez ce que deviennent tous ces enfants placés à leur majorité lorsqu'ils sont libérés de leur foyer, esseulés sans repère, après toute une vie sans amour et sans respect."

"J'ai honte de ce système"

Ingrid Chauvin ajoute: "Merci chère Sabrina de votre témoignage. Je sais votre souffrance et votre impuissance dans les pouponnières par manque de moyens, de personnels et c'est une aberration." Ingrid Chauvin a aussi publié sur Instagram le témoignage d'une jeune femme qui a été placée en foyer et se plaint de n'avoir jamais pu être élevée dans "un environnement stable".

"Voilà le genre de messages que je reçois régulièrement et qui me fend le cœur!!!!", écrit l'actrice de Dolmen. "Mais où se trouve la protection de l'enfance en France!!!! À quand une réelle considération envers ces enfants qui ne demandent qu'une chose être aimés et avant tout respectés... J'ai honte de ce système..."

Ingrid Chauvin a consacré un documentaire, intitulé Notre combat pour adopter, à son parcours du combattant dans le système extrêmement compliqué de l'adoption en France. 

Après la mort de leur fille Jade en 2014 à l'âge de quatre mois, Ingrid Chauvin et son mari Thierry Peythieu ont décidé d'entamer une procédure d'adoption. Le couple, qui a eu par voie naturelle un petit garçon en 2016, attend toujours une réponse pour l'adoption, quatre ans après avoir obtenu l'agrément.