"C’est difficile": une proche de Bernadette Chirac donne de ses nouvelles

MICHEL EULER / POOL / AFP

Pour la deuxième année consécutive, l'ex-première dame de France ne pourra pas se rendre au lancement de la campagne des pièces jaunes 2018.

Jacques Chirac, qui a quitté la vie publique en 2014, vit désormais rue de Tournon dans le VIe arrondissement de Paris. Malade, il ne peut plus marcher. Son épouse, Bernadette, connaît elle-même quelques moments de fatigue. Pour la deuxième année consécutive, l'ex-première dame de France ne pourra pas se rendre au lancement de la campagne des pièces jaunes 2018.

Invitée sur le plateau du JT de C8, Anne Barrère, secré­taire géné­rale adjointe de la fonda­tion des hôpi­taux de France, a donné quelques nouvelles de l'état de santé de Bernadette Chirac: "Elle a été un peu fati­guée, elle se tient au courant, elle s’oc­cupe de la fonda­tion, elle assiste à nos réunions mais… Voilà… C’est un petit peu diffi­ci­le les dépla­ce­ments. On la verra peut-être en cours d’opé­ra­tion lors de dépla­ce­ments plus proches de Paris."

En septembre 2016, Bernadette Chirac a été hospitalisée à deux reprises à la Salpêtrière de Paris. Une première fois "pour souf­fler et récu­pé­rer un peu" après avoir mélangé plusieurs traitements médicaux et une seconde fois pour une insuffisance respiratoire. 

>> A LIRE AUSSI - Bernadette Chirac "ne se remet pas de la disparition de sa fille Laurence"