Adriana Karembeu se confie sur ses premiers mois de maman

Adriana Karembeu est devenue maman pour la première fois en août 2018. Après six mois de bonheur, elle s'est confiée à nos confrères de Télé Star.

Adriana Karembeu se confie sur ses premiers mois de maman
Adriana Karembeu est devenue maman pour la première fois en août 2018. LOIC VENANCE / AFP

Avec la naissance de Nina le 17 août 2018, à 46 ans, Adriana Karembeu a découvert le bonheur d'être mère. Une petite fille née de son amour avec son mari, l'homme d'affaires Aram Ohanian.

Dans les colonnes du magazine Télé Star, l'ambassadrice de la Croix-Rouge française s'est confiée sans détour sur sa nouvelle vie et elle semble épanouie comme jamais.

La maternité "ça change les priorités de la vie. Le centre de gravité change. Ça secoue mais je m'y étais préparée" mais ce grand changement n'a pas modifié son quotidien, "on fait la même chose qu'à deux mais cela demande plus d'organisation et plus de valises !", explique-t-elle. Avec son mari, elle a fait le tour du monde "maintenant, on veut le refaire avec notre fille".

L'ex-femme de Christian Karembeu a également glissé quelques mots sur sa petite fille. "Elle est gentille, Elle a fait ses nuits vers deux mois et demi. (...) En ce moment, elle se réveille une fois par nuit bizarrement pour manger mais franchement, c'est jouable."

Adriana Karembeu et Aram Ohanian sont de jeunes parents complétements gaga de leur fille. C'est une petite coquine, elle est calme, elle rigole beaucoup. Elle nous raconte ses petites histoires avec beaucoup de mimiques. Tous les matins avec Aram, on guette pour voir son premier sourire quand elle ouvre les yeux", a-t-elle avoué et poursuit en avouant, "on est comme tous les parents du monde."

À la naissance de sa fille, l'ex-femme de Christian Karembeu n'a pas été atteinte du "baby blues", bien au contraire, "la nature est bien faite. Je n'ai jamais eu autant d'énergie que depuis ma maternité !"

Une maternité tardive en lien avec un souvenir délicat de son enfance. "Comme, à la maison, un enfant, c'était un truc qui embêtait plus qu'autre chose, inconsciemment, ça m'a éloignée de cette décision. J'avais peur d'être une mauvaise mère, comme mon père était un mauvais père. Je ne voulais pas essayer." a-t-elle expliqué. Un souvenir aujourd'hui lointain puisqu'aujourd'hui tout sourit à l'ex-mannequin.