Vente d'une feuille de laurier en or destinée à la couronne de Napoléon

Composée de 44 grandes feuilles, de 42 graines mobiles et de douze feuilles plus petites, la couronne avait été facturée 8.000 francs de l'époque.

Vente d'une feuille de laurier en or destinée à la couronne de Napoléon
Ana maria C.M. / Flickr

Une feuille de laurier fabriquée pour la couronne en or portée par Napoléon lors de son sacre sera mise aux enchères le 19 novembre à Fontainebleau par la  la maison de ventes Osenat.

Estimée entre 100.000 à 150.000 euros, la feuille, d'une facture remarquable avec des nervures ciselées, a été "conservée dans la descendance de l'orfèvre jusqu'à nos jours", selon Osenat.  La couronne, qui ceint le front de l'empereur dans le célèbre tableau de David, avait été jugée trop lourde par le monarque lors d'un essayage. L'orfèvre, Martin Guillaume Biennais, avait alors retiré six grandes feuilles qu'il avait données à chacune de ses filles. 

C'est l'une de ces feuilles qui va passer sous le marteau.  

Un vestige qui a traversé les époques.

La couronne a été fondue pendant la Restauration avec les autres regalia (attributs du pouvoir) créées par Napoléon (sceptre, main de justice, globe). Quant aux cinq autres feuilles retirées de la couronne, on ignore ce qu'elles sont devenues. 

Composée de 44 grandes feuilles, de 42 graines mobiles et de douze feuilles plus petites, la couronne avait été facturée 8.000 francs de l'époque, une somme considérable. La boite destinée à la contenir a été vendue 1.300 francs. Au cours de la même vente sera mis aux enchères un coffret en bois, nacre et décor en or destiné à l'impératrice Joséphine et également confectionné par Biennais (estimation 40.000-50.000 euros).