Une femme envoie 160.000 textos à son ex

Après s'être fait rejeter par un homme, une femme lui a envoyé près de 160.000 messages.
Une femme envoie 160.000 textos à son ex
Après s'être fait rejeté par un homme, une femme aux États-Unis lui a envoyé près de 160.000 messages. YAMIL LAGE / AFP

Il arrive des situations dans lesquelles le harcèlement peut aller beaucoup plus loin qu'on ne l'imagine. Jacqueline Ades, habitante de Phoenix aux États-Unis, ne s'est pas retenue après avoir été rejetée par un homme suite à un premier rendez-vous.

L'américaine a connu sa future victime sur Luxy, un site de rencontre pour millionnaire. Après leur premier rendez-vous, elle est tombée raide dingue du PDG d'une société de produits de soin, raconte le New York Post. Le problème, c'est que cette attirance n'était pas vraiment réciproque.

Une multitude de messages de menaces

"Je ferai de ton crâne et de tes mains de la fourrure", ou encore "Avec tes reins, je ferai des sushis et je transformerai tes os de mains en baguettes". En seulement 10 mois, le pauvre homme a vécu un véritable enfer, recevant près de 160.000 menaces de ce genre. Soit en moyenne plus de 500 messages par jour, un SMS toutes les trois minutes !

En avril 2018, après que les caméras de surveillance de son domicile aient montré Jacqueline se prélassant dans sa baignoire alors qu'il était en vacances, l'homme a fini par contacter la police et sa harceleuse a été arrêtée. Selon le New York Post, elle aurait confié à la police "Quelqu'un d'autre devrait l'aimer. Il doit être aimé. Il est si mignon. Je ne peux pas croire que je l'ai effrayé". Terrifiant. Les rapports de police indiqueraient qu'elle présente "des signes de maladie mentale".

Jacqueline Ades est actuellement incarcérée dans la prison du comté de Maricopa, dans l'attente de son procès qui devrait intervenir courant février 2019.