Quand la sélection du Venezuela va se fournir chez Decathlon

Contre la sélection catalane, les joueurs vénézuéliens ont porté des maillots de la marque Quechua, faute d'avoir reçu ceux de leur équipementier italien.
Quand la sélection du Venezuela va se fournir chez Decathlon
Contre la sélection catalane, les joueurs vénézuéliens ont porté des maillots de la marque Quechua, faute d'avoir reçu ceux de leur équipementier italien. RMCSPORT

L'équipe du Venezuela se souviendra longtemps de leur soirée du 25 mars en Catalogne et pas seulement à cause de leur défaite contre les Catalans (2-1), alors qu'ils avaient battu quelques jours avant l'Argentine de Lionel Messi. Non, les coulisses de la rencontre ont pris une tournure très insolite. Les joueurs ont joué avec des maillots... Quechua, de la marque Decathlon !

Comme en témoigne la vidéo de RMCSPORT ci-dessous, la sélection vénézuélienne a visiblement été oubliée par son équipementier italien Givova. Cette dernière n'a pas fourni les maillots des joueurs, obligeant le staff à trouver une solution.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

Le Venezuela a donc joué avec des maillots Quechua, bricolés pour l'occasion. Le compte Twitter de la marque française s'est gentiment moqué de la situation : "Hier, le Venezuela jouait en amical contre la sélection de Catalogne. Hier, le Venezuela devait être en galère de maillots. Hier, le Venezuela a donc joué son match avec des tee-shirts Quechua déguisés", a écrit le community manager de la société.

Mais la situation n'a pas fait rire tout le monde. Elle a provoqué la colère du milieu de terrain Tomas Rincon. Il a fait part de son énervement sur Twitter en pointant du doigt l'erreur de l'équipementier italien qui a remplacé Adidas le 1er janvier 2019.

"Givova, nous exigeons le maximum de respect pour notre maillot national et pour chaque membre de l’équipe. Ne pas avoir de maillots pour jouer aujourd'hui et en imprimer certains que nous avons achetés est regrettable. Ce que vous avez fait est une honte" a-t-il écrit.

Cette affaire vient un peu plus alourdir le climat autour de la sélection du Venezuela. Après son succès contre l'Argentine, le sélectionneur Rafael Dudamel avait évoqué une possible démission à cause de la grave crise politique et sociale qui secoue son pays. "Nous avons évolué dans des eaux très troubles car nous sommes très politisés", avait-il affirmé.