L’Homme n’a pas fait que "marcher" sur la Lune…

Le 20 juillet prochain marquera le 50e anniversaire d’un événement historico-galactique : les premiers pas de l’Homme sur la Lune. Alors que diverses célébrations auront lieu tout autour du globe pour rendre hommage à la mission réussie de la NASA, penchons-nous sur un aspect un peu moins connu de l’histoire…

L'Homme n'a pas fait que "marcher" sur la Lune...
L'astronaute Buzz Aldrin face au drapeau américain planté sur la Lune, le 20 juillet 1969. NASA / AFP

Le 20 juillet 1969, Neil Armstrong est devenu le premier Homme à marcher sur la Lune. Mais le commandant de la mission américaine Apollo 11 n’a pas fait que bondir de pas à pas en apesanteur sur le sol poussiéreux du satellite, comme le veut l’imaginaire collectif. Il a aussi laissé quelques souvenirs derrière lui. Certains, emprunts d’une beauté symbolique, comme une petite branche d’olive dorée représentant un vœu de paix pour l’Humanité. D’autres, moins… "L'une des premières choses que Neil Armstrong a faites en arrivant sur la Lune a été de jeter le sac d'ordures", rappelle ainsi le responsable des programmes d’exploration du Système solaire au Centre national d’études spatiales (CNES), Francis Rocard, à Business Insider France. Preuve en est : une photo prise par le commandant himself dudit sac poubelle. On sent qu’il y avait une certaine urgence…

C’était prévu depuis le début : une fois la mission accomplie, les astronautes devaient se délester de toute chose inutile pour repartir légers. Et quand on y réfléchit, on peut comprendre pourquoi ceux qui sont restés confinés plusieurs jours dans le module, contraints de faire leurs besoins dans des poches, ont eu vite fait de se débarrasser de leurs déchets !

Mission ramassage de caca sur la Lune

Depuis ces fameux "petits pas pour l’Homme mais grands pas pour l’Humanité" – et entre autres paires de bottes spatiales, billets de 2 dollars, photos de famille ou encore une Bible – ce ne sont pas moins de 96 sacs d’urine, d’excréments et de vomi qui ont ainsi été laissés par les voyageurs sur la Lune. Des déjections qui intéresseraient aujourd’hui la NASA… En effet, selon un article de Vox, le scientifique Mark Lupisella plancherait actuellement sur la possibilité d’une mission consacrée à la récupération de ces déchets, afin d’étudier la durée de vie des microbes sur le satellite.

Une information qui n’a pas manqué de faire réagir Buzz Aldrin, le célèbre compagnon lunaire de Neil Armstrong, sur Twitter : "Eh bien, je plains la personne qui trouvera mon sac." Un commentaire farceur, accompagné d’un émoticône de choix. Que voulez-vous, la face cachée de la Lune réserve bien des surprises !