TEST : Wiko Wim, trop beau pour être vrai ?

Après s’être imposé comme un acteur incontournable des smartphones lowcost, le chinois Wiko souhaite s’implanter sur le marché des appareils milieu et le haut de gamme avec, notamment, le Wiko Wim. Pas sûr qu’il puisse rivaliser avec les produits de Samsung, Huawei et autres LG.

©01NET.COM

Le modèle que nous avons testé : Wiko Wim

Les habitués de Wiko seront  surpris en voyant les caractéristiques et le prix de vente du Wim, l’un des derniers smartphones de la marque. Loin de ses produits d’entrée de gamme habituels, ce nouvel appareil est équipé d’un processeur puissant (de 32 Go de stockage interne), d’un écran Amoled Full HD et surtout, d’une double optique photo de 13 Mpix, couleur et monochrome. 

En revanche, côté design, le Wim ne surprend pas. Tout juste note-t-on que les bords arrières de l’écran arborent un motif strié pour le moins saugrenu. Le reste est dans la tendance actuelle, avec notamment un dos tout de verre, prompt à garder les traces de doigts. La face avant profite quant à elle des bandes en haut et en bas de l’écran pour héberger le bouton principal et l’optique photo. Saluons tout de même l’utilisation d’un écran Amoled dans un appareil vendu moins de 400 euros.

©01NET.COM

Wiko Wim : la bonne volonté ne suffit pas

Si on sent la volonté de Wiko de proposer un smartphone de milieu de gamme compétitif, le résultat ne se montre pas à la hauteur de nos attentes. La surcouche utilisée génère de trop nombreuses notifications et surtout, provoque régulièrement des saccades dans l’exécution des applications. Ce n’est en revanche pas le cas en jeu où le Wim s’en tire avec les honneurs. Même chose pour ce qui est de son endurance qui affiche 11h47 en utilisation polyvalente. Dommage, là encore, que le choix d’une connectique micro-USB empêche toute possibilité de recharge rapide, comme c’est le cas pour la majorité de appareils concurrents du même segment de gamme.

Mais c’est en utilisant ses fonctions photos que le Wiko Wim déçoit le plus. Ainsi, il faudra 2 à 3 secondes entre le moment où vous déclencherez l’appareil photo et celui de la prise de vue. À cela, il faut ajouter le temps nécessaire à l’appareil pour traiter les images qui peut atteindre les 6 secondes… Le pire est que le résultat peut s’avérer relativement médiocre dès que la lumière diminue. Et ce n’est pas la qualité vidéo qui sauvera le Wiko Wim du naufrage. Inacceptable pour un appareil de ce prix.

©01NET.COM

ALORS, ON ACHÈTE ?

Il est clair que Wiko à encore fort à faire avant de parvenir à s’imposer sur le marché des appareils de milieu de gamme. Plus que son design ennuyeux, ses performances erratiques ou sa surcouche sans intérêt, ce sont ses piètres performances en photo qui vous feront préférer des smartphones vendus moins chers (comme le Honor 7X) ou au même prix tels que les  Samsung Galaxy A5 ou le Honor 9.

EN BREF

LES PLUS

+ Bonne autonomie.

+ Puissance suffisante pour le jeu.

+ L’écran Amoled.


LES MOINS

- La qualité des photos.

- Le design.

- Pas d’USB Type-C.



FICHE TECHNIQUE

Système : Android 7.1

Interface utilisateur : Wiko UI

Processeur : Qualcomm Snapdragon 626, 8 cœurs, 2.20 GHz

Puce graphique : Qualcomm Adreno 506

Support cartes mémoire : microSD, microSDHC, microSDXC

Mémoire vive (RAM) : 4 Go

Capacité : 32 Go

Mémoire flash Libre : 22.6 Go

Indice DAS : 1.490 W/kg

Double SIM : oui

Écran :  5.5 " AMOLED, 1920 x 1080 px, 401 ppp

Connectivité : Wi-Fi 802.11a, Wi-Fi 802.11b, Wi-Fi 802.11ac, Wi-Fi 802.11g, Wi-Fi 802.11n, Bluetooth 4.2, NFC 

Connectique : micro USB 2.0, compatible USB Host, prise jack

Capteur photo principal : 13 Mpx

Second capteur photo : 13 Mpx

Enregistrement vidéo (principal) : 3840 x 2160 px

Définition vidéo du capteur en façade : 1920 x 1080 px

Capteur photo frontal : 16 Mpx

Bandes GSM : 850 MHz, 900 MHz, 1800 MHz, 1900 MHz Mhz

Compatible réseau 4G (LTE) : Oui

Capacité de la batterie : 3200 mAh

Dimensions : 7,53 x 15,62 x 0,79 cm

Poids : 160 g

Prix : 399 €