Les tests de performances des nouveaux processeurs Intel ont-ils été truqués ?

Voici un lancement de processeurs dont Intel risque bien de se souvenir. Sa neuvième génération de Core n'a pas encore été testée par la presse spécialisée que celle-ci fait déjà couler beaucoup d'encre. La raison ? Des résultats de performances liminaires évaluées par Intel et l'un de ses prestataires plus que douteux.

Lundi, Intel présentait ses nouveaux processeurs Intel Core de neuvième génération pour PC de bureau. Des puces pleines de coeurs, toutes plus puissantes les unes que les autres et qui visent à la fois le marché des PC gaming mais aussi celui des stations de travail. Après la présentation, le fondeur a fourni aux testeurs des documents plus techniques, bardés de chiffres comparatifs entre les anciennes solution Intel, les nouvelles et les processeurs AMD concurrents du moment, les Ryzen 2 et les Threadripper 2.

A priori, les graphiques montrent clairement la domination des nouveaux processeurs Intel dans la plupart des cas. Et notamment dans les jeux. Problème : les tests ayant conduit à la production de ces illustrations n'auraient pas tous été conduits dans les règles de l'art par l'un des prestataires d'Intel, Principled Technologies.

Ce sont certains journalistes de la presse spécialisée qui ont tiré la sonnette d'alarme, après avoir consciencieusement épluché les documents fournis par Intel.

Intel
Ci-dessus la liste des configurations utilisées pour tester les nouveaux processeurs, tant dans les laboratoires Intel que chez Principled Technologies, et qui se trouve dans l'un des documents que nous avons reçus. AS/01net.com

On y trouve en effet le descriptif de toutes les plates-formes de test utilisées pour mener les études comparatives entre les processeurs, tout comme le paramétrage de certains logiciels. Et c'est là que les ennuis commencent.

Des plates-formes de test aux réglages différents

Il semble que la société en charge de faire les tests pour Intel a réalisé quelques tests en jouant sur des paramètres comme le "Game Mode" d'AMD. Il désactive la moitié des coeurs des puces Ryzen (on passe de 8 à 4 coeurs) afin d'obtenir une montée en fréquence plus élevée des coeurs actifs et ainsi octroyer plus de puissance aux jeux faiblement optimisés pour le multithreading et plus sensibles à la fréquence du CPU.

Il apparaît également que Principled Technologies ait activé des profils mémoire spécifiques aux plate-formes Intel (le XMP) sans reproduire ces mêmes opérations sur les barrettes équipant les cartes mères AMD. Et ce ne sont là que des exemples des quelques anomalies relevées par plusieurs sites, comme Gamers Nexus.

Pour être certains de ne pas crier au loup sans preuve, plusieurs journalistes se sont mis en tête de reproduire les conditions de test décrites dans les documents tout en appliquant les mêmes réglages aux processeurs des deux géants. Toutefois, comme tous les tests concernant le Core i9-9900K et ses comparses ne peuvent pas encore être officiellement publiés par la presse, les testeurs se sont juste cantonnés à comparer le Core i7-8700K, le dernier processeur 6 coeurs haut de gamme d'Intel positionné sur le même segment que le 9900K et utilisé lors des tests, et le Ryzen 2 2700X.

Par exemple, sur le jeu Assassin's Creed Origin, Principled Technologies parvient à trouver un écart de 36% - comme le montrent les graphiques publiés par PCGamesn - entre le 8700K et le 2700X. De son côté, même en boostant la mémoire à son maximum, sur les deux plates-formes, le journaliste Steve Walton de Hardware Unboxed ne constate lui que 10% de différence. Aïe.

Intel campe sur ses positions, Principled Technologies va revoir sa copie

Toute cette agitation a obligé Intel à réagir. Mais pas forcément de la manière dont on pouvait s'y attendre. Dans un mail envoyé à l'un de nos confrères américain du site Forbes, l'un des porte-paroles d'Intel explique que les tests menés par Principled Technologies ont tous été faits comme décrits dans les documents et que "les données sont en accord avec ce que les testeurs d'Intel ont trouvé dans leur propres laboratoires. Nous avons hâte de voir ce quelles seront les conclusions des tests menés par la communauté".

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

De son côté, le prestataire d'Intel s'est aussi fendu de plusieurs interviews et d'un communiqué pour justifier ou expliquer les méthodologies employées. A priori, les protocoles auraient suivi certaines recommandations données par AMD quant à l'utilisation de ses puces lors de tests de jeux vidéo.

Par la voix de son co-fondateur, Bill Catchings, Principled Technologies s'est cependant engagé à refaire une série de tests dans différents modes sur les plate-formes AMD, tant sur les processeurs Ryzen 2 que Threadripper 2. Et de les publier aussi vie que possible.

Quoi qu'il en soit, les tests menés par la presse spécialisée devraient être publiés à la fin de la semaine prochaine, l'occasion d'avoir un réel aperçu de ce que valent vraiment les Core de nouvelle génération dans le feu de l'action.

Sources :
Forbes,
PCGamersn,
Principled Technonologies,
Gamer Nexus,
Hardware Unboxed,
TechSpot