Des taxis volants desserviront les JO de Paris en 2024

Airbus, la RATP et ADP s’associent pour mettre en fonction d’ici cinq ans un démonstrateur reliant l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle aux sites olympiques.
Le premier vol de Vahana.
Lancé en 2016, le projet de taxi volant de Vahana, filiale d'Airbus, avance à bon rythme. Airbus

Le partenariat signé au mois de mai entre la RATP et Airbus pour intégrer des taxis volants dans le transport urbain vient de trouver une première échéance. Le salon du Bourget a été l’occasion d’annoncer qu’un démonstrateur serait présenté à l’occasion des Jeux Olympiques de 2024 à Paris. L’engin réalisera la liaison entre l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaule et les sites sportifs.

Un couloir réservé aux hélicoptères

Une étude de faisabilité est lancée et le groupe ADP (Aéroports de Paris) s’associe au projet. Il fournira la structure d’accueil de l’aéronef et choisira l'un de ses dix aérodromes d'Ile de France pour construire un Vertiport. Cela permettra d’utiliser le couloir aérien déjà emprunté par les hélicoptères et d'assurer une rotation toutes les six minutes. Airbus, quant à lui, fournira le véhicule VTOL (vertical take-off and landing). Il sera probablement inspiré par ses prototypes actuels Vahana et CityAirbus.