Avec sa technologie à base d'ultrasons, Qualcomm améliore le capteur d’empreintes sous l'écran

A Hawaii, Qualcomm a enfin présenté une version finalisée de son capteur d’empreintes sous l'écran « 3D Sonic Sensor ». Celui-ci pourrait considérablement améliorer la manière dont on déverrouille son smartphone.
Les capteurs d'empreintes sous l'écran bientôt améliorés ? 01net.com

Depuis 2015, Qualcomm assure régulièrement que l’ultrason est le futur de l’authentification biométrique, sans jamais avoir réussi à préciser une date de commercialisation. Sauf retournement de situation, les capteurs d’empreintes nouvelle génération de Qualcomm pourraient (enfin !) être lancés dès l’année prochaine. L’Américain vient de présenter son « 3D Sonic Sensor » lors de son congrès à Hawaii, la technologie de déverrouillage qui devrait équiper les futurs Galaxy S10 selon de précédentes rumeurs. Peut-on espérer un capteur d’empreintes sous l’écran aussi efficace que sécurisé ?

Ondes sonores contre caméra

Actuellement, des smartphones comme le Vivo Nex, le Huawei Mate 20 Pro, le OnePlus 6T et le Xiaomi Mi 8 Pro bénéficient déjà d’un capteur d’empreintes sous l’écran. Une technologie mise en place notamment par Synaptics qui dissimule une minuscule caméra sous l’écran, éclaire très fortement une zone précise et prend une photo de votre empreinte pour vérifier votre identité. Cette techno vient avec de nombreuses contraintes comme des lenteurs, l’obligation d’occuper toute la zone éclairée, des risques de hack et la nécessité d’utiliser un écran OLED pour que la caméra puisse lire à travers l’écran.

Les capteurs d'empreintes digitales sous l'écran actuels utilisent une petite caméra. JerryRigEverything / OnePlus 6T

Avec sa technologie, Qualcomm devrait se débarrasser de la plupart de ces problèmes. Il faut toujours appuyer sur un endroit précis de la dalle mais ce n’est plus la lumière qui permet l’identification biométrique, mais des ondes sonores. Grâce à la pression du doigt et aux ultrasons, le capteur modélise les lignes de vos empreintes et les compare à celles enregistrées dans sa base de données.

Autre avantage, les ultrasons traversent le verre comme le métal. Pas besoin d’écran OLED donc, le 3D Sonic Sensor peut se cacher derrière plusieurs types de matériau. Qualcomm précise aussi que son système peut lire les doigts mouillés et les doigts sales, ce qui constituerait une jolie avancée.

Le Galaxy S10 en premier ?

Depuis plus d’un an, les rumeurs s’accordent pour dire que Samsung travaille sur un capteur d’empreintes ultrasonique sous l’écran. L’alliance avec Qualcomm est toujours apparue comme évidente mais personne ne savait si la technologie serait prête à temps pour le Galaxy S10.
Si l’on en croit les annonces récentes de Qualcomm, le 3D Sonic Sensor serait finalement donc prêt à débarquer avec le prochain flasgship de Samsung. De quoi imaginer une généralisation des capteurs d’empreinte sous l’écran en 2019.

Source :