A Marseille, l’hôpital Clairval bloqué par un ransomware

Suite à une attaque informatique, les logiciels de l’établissement ne fonctionnent plus. Tout le travail administratif se fait désormais sur papier.  
DR

De nouveau, un hôpital français tombe dans le piège d’un ransomware. Cette fois, c’est au tour de l’hôpital privé Clairval, situé dans le 9e arrondissement de Marseille, de connaître les affres du rançonnage informatique. L’attaque a eu lieu le 10 août.

« Nous nous sommes rendus compte samedi que notre messagerie était plantée et que nos logiciels étaient infectés par un virus », a expliqué le service communication auprès de France 3. L’établissement ne donne aucune précision sur la nature de l’attaque, mais selon France 3, il s’agit bien d’une tentative de rançonnage.

Retour au papier et stylo

Depuis, c’est la crise dans les différents services. Certes, la continuité et la sécurité des soins « n’ont pas été affectées », mais des opérations et des prises en charge ont dû être annulées ou reportées. Côté administration, c’est le retour au papier et au stylo. Cette attaque a également visé toutes les autres entités du groupe de santé Ramsay, soit 120 établissements répartis en France. Une plainte a été déposée. L’ANSSI a par ailleurs été saisie.

Depuis quelques années, les attaques informatiques sur les hôpitaux se multiplient. Comme l’explique l’Express, trois autres attaques majeures ont eu lieu en France en l’espace d’un an, à Montpellier, Saint-Denis et Condrieu. Le premier a été victime d’un malware bancaire, les deux autres d’un ransomware.

Sources : France 3, Express