Ville du futur : Panasonic imagine des navettes autonomes capables de se transformer en lieux de vie

Le véhicule autonome de demain n’aura pas pour seule vocation de nous transporter en ville. Selon le concept de Panasonic, il pourrait aussi jouer le rôle de cabinet médical ou de salle de classe mobile, voire de petit marché ambulant. 

Tous les ans, la division automobile de Panasonic présente d’étonnantes innovations au CES de Las Vegas. Cette année le constructeur japonais présente le concept de véhicule autonome pouvant être personnalisé à l’aide de modules permettant d’envisager différents services ou types de transport. Voilà qui nous rappelle beaucoup les navettes autonomes EZ-Pro de Renault. Et pour cause, le principe est sensiblement le même.

Un train roulant et des modules personnalisables

Dans la solution de Panasonic, la partie qui fait office de train roulant s’appelle e-Torta. Imaginez une plateforme, dotée d’une batterie (dont la puissance n’est pas communiquée) et d’un moteur électrique (18 kW – 48 Volts) assez puissant pour tracter des modules à 40 km/h en ville et de façon totalement autonome. Ce qui signifie que le e-Torta est doté de capteurs à ultrason et autres radars pour éviter les collisions avec les obstacles sur la route. Mais Panasonic ne donne pas plus d’information sur ces points spécifiques, indiquant qu’il aurait recours à des partenaires pour choisir les meilleures solutions adaptées à cette navette qui ne roulera pas très vite.

L’autonomie n’est pas non plus communiquée, mais le constructeur précise que ce véhicule devra être capable de rouler toute la journée et devra donc réaliser des cycles de charge rapide. Son moteur 18 kW/ 48 Volts étant autrement moins gourmand et moins lourd (29 kg seulement) que les moteurs électriques traditionnels, il n’est pas nécessaire de recourir à des grosses capacités de batteries (qui alourdiraient par ailleurs le véhicule). Le plein devrait donc être fait rapidement.

C’est donc sur la plateforme e-Torta que prend place le premier module, appelé Space_C. S’agissant d’un véhicule autonome de niveau 5, on ne trouve à l’intérieur aucun volant ni pédales. Seules deux banquettes se font face pour envisager différents usages : une visite guidée d’un parc zoologique ou encore la possibilité de réaliser des consultations. Pour Panasonic, les possibilités sont quasi infinies.

D’ailleurs, sur son stand, il expose un second module appelé Space_C eMart, une sorte de marché mobile autonome qui livrerait les fruits et légumes partout en ville. eMart serait par ailleurs un module réfrigéré où la traçabilité de chacun des produits qui y sont vendus peut être vérifiée par le consommateur avant de l'acheter grâce à une application mobile.
Le plus étonnant dans tout cela c’est que selon Panasonic, un tel concept qui nous paraît vraiment futuriste pourrait être mis en service d’ici 2021.
 

Retrouvez toute l'actualité du CES 2019 sur 01net.com.