Ventes de smartphones en Europe : Samsung et Xiaomi grands gagnants, Apple et Huawei en crise

En Europe, 45,1 millions de smartphones se sont écoulés au second trimestre 2019. Le scandale entre Huawei et les États-Unis met un terme à la croissance de la marque chinoise. 
Samsung logo
AFP

Voilà une réponse à la question que nous ne posions depuis des semaines : oui, les sanctions américaines contre Huawei ont bien causé du tort à l'entreprise chinoise. Le cabinet d'analyse Canalys vient de publier ses estimations sur les ventes de smartphones au second trimestre 2019. Si le trimestre précédent voyait Samsung tomber et Huawei battre tous les records, la tendance s'est désormais complètement inversée. Samsung creuse l'écart et laisse le reste du podium en difficulté. 

Les ventes au Q2 2019 par rapport au Q2 2018. Canalys

Samsung : plus de 40 % du marché

En Europe, Samsung est en position de force. Après avoir connu une année 2018 difficile, le constructeur coréen revient plus fort que jamais. Selon Canalys, ses quatre smartphones stars (les Galaxy A10, A20e, A40 et A50) suffisent à lui assurer la première place. C'est dire à quel point Samsung a de l'avance. La marque a écoulé 18,3 millions de smartphones ce trimestre, soit une augmentation de 20 % par rapport à l'année dernière. Cela représente 40,6 % des ventes de ces trois derniers mois. Impressionnant. 

Huawei et Apple : une chute qui fait mal

Celui qui doit certainement faire grise mine, c'est Huawei. Ces chiffres étaient incroyables jusqu'à aujourd'hui (+66 % au premier trimestre), le voilà désormais dans le rouge. La marque n'a écoulé « que » 8,5 millions de smartphones au second trimestre 2019 soit une baisse de 16 % par rapport à 2018 (18,8 % de parts de marché). 

Voilà la première conséquence des sanctions américaines contre Huawei : des clients potentiels de la marque chinoise se sont tournés vers des smartphones Galaxy A de Samsung. Huawei n'a plus qu'à espérer que la tendance s'inverse de nouveau le trimestre prochain, l'affaire étant presque conclue. Dans le cas contraire, son rêve de devenir numéro 1 mondial s'avère compromis. 

Du côté d'Apple, les chiffres sont similaires à ceux de Huawei. La marque perd 17 % de parts de marché en un an et se contente de 6,4 millions d'iPhone vendus, soit 14,1 % des ventes totales. Nuançons tout de même ce chiffre, à la différence des autres marques de ce top, Apple vend des appareils dans les alentours des 1 000 euros. Le bénéfice de l'entreprise reste donc très conséquent. 

Xiaomi fait du mal à Nokia 

À la quatrième place, Xiaomi impressionne par son incroyable croissance de 48 % sur un an (4,3 millions de smartphones). Rappelons qu'à la même époque en 2018, la marque chinoise venait tout juste d'annoncer son arrivée dans quelques pays européens. Ce sera en 2020 que nous pourrons évoluer la véritable capacité de progression de Xiaomi.

Le grand perdant est sans aucun doute HMD Global, la maison mère de Nokia. Avec 1,2 million de smartphones vendus (-18 %), la marque n'est plus aussi compétitive qu'auparavant sur l'entrée/milieu de gamme. 

Au total, 45,1 millions de smartphones ont trouvé preneurs en Europe au second trimestre 2019. Ce chiffre est étonnamment stable d'une année à l'autre, 45,2 millions d'appareils avaient été vendus l'an passé. 

Le top 5 des smartphones en Europe

Les cinq smartphones les plus vendus en Europe au Q2 2019. Canalys

Enfin, Canalys dévoile les cinq smartphones les plus populaires en Europe. Samsung apparaît une nouvelle fois comme le grand gagnant avec ses Galaxy A50, A40 et A20e. Le Redmi Note 7 de Xiaomi, le meilleur smartphone d'entrée de gamme selon 01net.com, occupe la troisième place. Enfin, Apple et son iPhone XR occupent la cinquième place.