Nouveau MacBook Air vs nouveau MacBook Pro 13’’ : le match des caractéristiques

Une annonce, deux nouveaux portables, très semblables, au point qu’il faut parfois chercher les différences. Nous nous livrons à une comparaison commentée des spécifications de ces deux nouvelles machines d’Apple.

Apple a annoncé le 9 juillet dernier une redéfinition de sa gamme de portables. Elle passe par deux axes. Le premier consiste à simplifier l’offre. Les MacBook 12 pouces et MacBook Air 13’’ « classiques » ont ainsi disparu. Le second tient en deux mises à jour : celle du MacBook Pro 13 pouces et celle du MacBook Air. 

La gamme des MacBook Pro a été unifiée avec une Touch Bar désormais omniprésente. Pour marquer la différence entre l’entrée et le haut de gamme des modèles 13 pouces, Apple joue donc la carte de processeurs moins puissants sur les deux premiers portables.

Un choix qui rapproche un peu plus encore l’entrée de gamme des MacBook Pro du nouveau MacBook Air, du moins sur le papier. Au point qu’en attendant nos tests, on peut se demander ce qui différencie encore les deux types de portable Apple. Nous avons donc comparé les deux modèles d’entrée de gamme.

MacBook Air vs MacBook Pro 2019
Infogram

Le prix : l’avantage de l’Air

Commençons par la fin et la question du tarif. C’est sans aucun doute le point le plus simple. Rien à dire, le MacBook Air remporte le combat en étant 250 euros moins cher. Si votre budget est un peu plus réduit, c’est donc ce modèle que vous privilégierez. La question reste toutefois de savoir ce que vous perdez en économisant ces 250 euros… Car chacun de ces euros est a priori la preuve que vous avez bel et bien à faire à deux machines différentes.

La configuration : l’avantage du Pro

De prime abord, on trouve deux Core i5 de huitième génération. Mais le diable et les différences se cachent toujours dans les détails. Le processeur du MacBook Air n’embarque que deux cœurs (possiblement avec quatre threads), là où le MacBook Pro propose une puce quadricoeur (huit threads), avec un Turbo Boost plus élevé.

Evidemment, la question de l’enveloppe thermique est importante et on sait que la chaleur excessive limite parfois la montée en fréquence des processeurs. Toutefois, c’est indéniable, sauf catastrophe industrielle, le MacBook Pro aura bien plus les épaules pour faire tourner des applications gourmandes ou gérer du multitâche.

Une appréciation qui s’applique également au chipset graphique intégré, les deux modèles n’ayant pas de puce dédiée. Sans se plonger dans les détails techniques, le chipset du MacBook Pro contient a minima deux fois plus d’unités d’exécution pour une fréquence maximale identique qui doit tourner autour de 1050 MHz. 

Aucun des deux MacBook ne sera une machine de gamer, mais l’avantage va clairement au MacBook Pro. Une situation logique, le modèle Pro étant appelé à satisfaire davantage d’usages. C’est d’ailleurs bien pour ça qu’il a droit à un Core i7 en option, alors qu’aucune option CPU n’est disponible pour le MacBook Air.

Côté stockage, aussi bien sur les MacBook Pro que sur les MacBook Air, Apple s’entête à ouvrir la gamme avec 128 Go de stockage (en modules Flash). Si vous avez besoin de plus de stockage et avez les moyens, il est possible de pousser le bouchon jusqu’à 1 To (plus 500 euros) pour le MacBook Air et 2 To (plus 1250 euros) pour le MacBook Pro.

Nos tests des derniers représentants de ces deux gammes tendent à prouver qu’au-delà de la question de la capacité de stockage, les modules des MacBook Pro sont bien plus performants. Logique, une fois encore. Si cela vous importe, vous savez quel appareil choisir. 

On notera enfin que les deux gammes proposent la même quantité de mémoire vive de série (8 Go) et le même plafond (16 Go).

L’écran : le match presque nul

Le MacBook Air lancé en fin d’année dernière affichait (enfin) une dalle Retina, mais elle ne bénéficiait pas de deux technologies importantes : True Tone et P3, évidemment présentes dans les MacBook Pro.

Désormais, l’affichage des MacBook Air ajoute le True Tone, ce qui augmentera le confort visuel. En revanche, le MacBook Pro conserve l’exclusivité de la technologie colorimétrique P3, qui s’avère un vrai plus pour tout ce qui est travail de calibration ou d’échantillonnage.

Il est possible également que les dalles du MacBook Air soient un peu moins lumineuses et contrastées, comme c'est le cas habituellement. Nos tests nous le diront.

En tout cas, pour le reste, les deux modèles embarquent un écran de la même taille, avec une même définition et une même résolution.

L’avantage est donc au MacBook Pro, mais d’un cheveu, au moins sur le papier.

Clavier, trackpad et touche Touch : avantage selon votre goût

Malgré des défaillances techniques qui vont peut-être pousser Apple à les abandonner, les claviers papillon sont incroyablement agréables à utiliser. Les fiches techniques des MacBook Air et MacBook Pro indiquent qu’ils utilisent cette technologie, a priori dans sa dernière itération, la plus sûre, introduite avec les MacBook Pro 15 pouces en mai dernier. Côté trackpad, les deux modèles bénéficient également de la fonction Force Touch, il n’y a donc pas de moyen de les départager.

Toutefois, quand on regarde le haut du clavier de l’un et de l’autre, on constate que la Touch Bar est toujours réservée aux MacBook Pro, les nouveaux modèles pro d’entrée de gamme venant juste d’en bénéficier.

Si l’absence de Touch Bar sur les MacBook Air entraînait l’absence de bouton Touch ID, nous aurions accordé sans broncher le point au modèle pro. En l’occurrence, ce n’est pas le cas… Et nous devons avouer que bien que parfois pratique, la Touch Bar n’arrive toujours pas à nous convaincre pleinement. Sans doute parce qu’elle complique de temps à autres certaines tâches simples…

C’est donc à vous de savoir si la Touch Bar est entrée dans vos mœurs et d’attribuer le point, pour faire la différence.

Connectique : égaux devant les adaptateurs

Passons rapidement sur la question des adaptateurs. Les deux ordinateurs embarquent le même nombre et le même type de ports. On trouve ainsi deux ports Thunderbolt 3 au format USB-C et si vous n’avez pas changé tous vos périphériques, il faudra jongler avec des adaptateurs sur l’un comme sur l’autre.

L’autonomie : le MacBook Pro en tête ?

Difficile de conclure définitivement sur ce point avant d’avoir réalisé des tests. Toutefois, la batterie du MacBook Pro semble plus conséquente. Il devrait donc mieux tenir sur la longueur. Mais tout dépendra sans doute de la gourmandise du processeur.

Historiquement d’ailleurs, les MacBook Pro 13 pouces tiennent une autonomie correcte. Le dernier modèle en date affichait 14h24 en autonomie polyvalente contre 7h58 pour le dernier MacBook Air… Voyons ce que donnera cette nouvelle génération.

Taille et poids : un match nul ?

Les deux mises à jour n’impliquent aucun changement de design. Les bases sont donc les mêmes. Le MacBook Air l’emporte côté poids, avec 1,25 Kg contre 1,37 Kg pour son frère pro. Si vous êtes un grand nomade, le MacBook Air a encore l’avantage sur ce point.

Du côté des dimensions, en revanche, la bataille est bien moins facilement remportée par le MacBook Air. Son châssis offre les mêmes dimensions en largeur et profondeur et s’il est bien plus fin à son point le plus étroit, son épaisseur maximale est supérieure à celle du MacBook Pro… Autant dire que tout se joue donc en 120 g.

La comparaison des fiches techniques permet de distinguer les différences essentielles entre ces deux ordinateurs portables. Nos tests à venir prochainement devraient permettre d'éclairer davantage le positionnement de chacune de ces machines. Une chose semble certaine, avec la disparition des MacBook, le MacBook Air redevient la machine portable grand public qu'on devrait tous pouvoir aimer...