Nous avons pris en main le nouveau MacBook Air, il a tout ce qu'on attendait, sauf un prix bas

Largement inspiré du MacBook Pro 13 pouces, le MacBook Air 2018 remet les pendules à l'heure mais n'est pas le portable d'entrée de gamme qu'on espérait. Toutefois, au vu de la bête, il sera difficile de s'en plaindre.

On le craignait mort au champ d'honneur, enterré par un MacBook, pourtant trop peu puissant pour son prix, et un MacBook Pro, sans Touch Bar. Mais il ne voulait pas mourir, portée par sa popularité forte malgré sa configuration et son design daté. Puis l'espoir est revenu sous la forme de rumeurs : Apple préparait un nouveau MacBook Air, avec un écran Retina... à petit prix.

Hier, dans une des superbes salles de la Brooklyn Academy of Music, Apple a enfin officialisé l'existence de ce nouveau Mac, qui fait carton plein, sauf pour son prix, assez élevé.

Apple MacBook Air
Le nouvelle génération perd en variété du côté de la connectique, ce qu'il gagne en performance. Il propose seulement deux ports Thunderbolt 3 au format USB-C. 01net.com

Une apparence déjà croisée

Si vous fréquentez régulièrement l'une des dernières générations de MacBook Pro, vous ne devriez pas être perdu. Le MacBook Air 2018 reprend les grandes lignes de ce design et répartit la connectique de la même manière que sur le modèle 13 pouces sans Touch Bar. A savoir un port mini-Jack à droite et deux ports Thunderbolt 3 au format USB-C sur le côté gauche. On aimerait dire qu'on regrette qu'Apple n'ait pas fait l'effort de maintenir une connectique plus riche, avec notamment un lecteur de carte SDXC, mais il semble que ce combat soit définitivement perdu.
Quoi qu'il en soit, pour mériter son appellation Air, ce nouveau MacBook est plus fin et léger. On sent la différence dès qu'on le prend en main et le manipule.

MacBook Air 2017 vs MacBook Air 2018 : le combat inégal
Infogram

Un clavier, déjà adopté, et un petit plus

On passe ensuite au clavier et au trackpad. Les touches « papillon » de troisième génération sont déjà passées sous nos doigts et nous ont donné satisfaction. Elles ne feront pas forcément l'unanimité parmi les aficionados du clavier des derniers MacBook Air à la frappe très souple. Désormais il faudra faire avec une course courte, ferme et un peu cliquetante, pour ne pas dire parfois bruyante. Au vu du volume sonore ambiant, il nous a été impossible de juger d'un éventuel gain de ce côté.
Le pavé tactile est, quant à lui, large et réactif, comme sur les MacBook Pro. Certains auront peut-être besoin d'un peu de temps pour s'habituer à la gestion des différents niveaux de pression, mais une fois encore, on est en territoire connu et apprécié. Pas de faux pas.

Le bouton Touch ID est le seul rescapé de la Touch Bar dans ce nouveau MacBook Air. Et c'est une bonne nouvelle. 01net.com

Pas de Touch Bar non plus, mais personne ici ne s'en plaindra. En revanche, Apple a eu la bonne idée d'en conserver le meilleur élément. Ainsi, vous trouverez les touches de fonction classiques et tout à droite, là où trône l'interrupteur, siège désormais un bouton Touch ID.
Nous n'avons pas pu juger de sa réactivité, puisque nos empreintes n'étaient pas enregistrées sur les machines, mais les doigts des différents démonstrateurs déverrouillaient le MacBook Air ou validaient un paiement en ligne en un clin d'oeil. Ici aussi, Apple est allé chercher du côté des MacBook Pro, et on ne s'en plaindra pas.

Enfin une dalle Retina

Ensuite, on s'empresse de lever les yeux pour contempler le premier écran Retina (enfin) sur un MacBook Air. On apprécie immédiatement la disparition des larges bordures en aluminium caractéristiques de l'ultra-portable iconique depuis ses origines. La dalle de 13,3 pouces, toujours, paraît immédiatement plus aérienne et vaste.
En revanche, Apple n'est pas allé chercher du côté du borderless, comme le fait par exemple Dell avec ses excellents XPS 13. On retrouve donc le même cadre noir que sur les MacBook Pro 13 pouces. D'ailleurs les deux Mac partage la même définition d'affichage, à la fois confortable et suffisamment large pour offrir un bel espace de travail.

Le MacBook Air 2018 ne fait pas encore dans le bord à bord, mais c'est bien mieux... 01net.com


La dalle nous a paru joliment contrastée. Elle offre des couleurs riches, bien balancées, même si la technologie True Tone n'est pas de la partie.
Nous avons par ailleurs eu l'impression sur les différents modèles que nous avons pu approcher que la dalle n'était pas très lumineuse. Un point à vérifier, lors de nos futurs tests, même si ce raté serait surprenant de la part d'Apple. Sans doute est-ce autant à mettre sur le compte des gros projecteurs, qui éclairaient à l'aplomb les tables de démonstration, que de la dalle brillante qui prend particulièrement bien les reflets.

Le MacBook Air, en milieu de gamme

2018 est donc l'année qui aura vu l'ultra-portable historique d'Apple revenir à la vie et regagner ses lettres de noblesse. On peut s'en réjouir. Avec un design revu, ce qui n'était pas vraiment arrivé depuis huit ans, une dalle qui colle enfin à son époque, un clavier repensé et une configuration solide à base de Core i5 (et pas de m5, merci Saint Tim Cook !), le MacBook Air s'inspire largement du MacBook Pro. Y compris pour son prix, pourrait-on regretter.
Vendu à partir de 1349 euros - un prix élevé mais qu'il pourrait bien valoir ! - le MacBook Air cuvée 2018 n'est pas la machine d'entrée de gamme qu'on espérait. Apple l'assume d'ailleurs en proposant en option des configurations embarquant jusqu'à 16 Go de RAM et 1,5 To de SSD. Néanmoins, il pourrait bien être le MacBook dont la plupart d'entre nous ont besoin.
Pour ceux qui veulent un ordinateur portable Apple à moins de 1000 euros, si on exclut le MacBook Air ancienne formule toujours en vente à 1099 euros, la société de Tim Cook a semble-t-il une réponse. Elle s'appelle l'iPad Pro...