iPad Pro : nos premiers tests du nouveau monstre de puissance d'Apple

Plus compact mais toujours doté d'un écran aussi grand, l'iPad 12,9 pouces a de beaux atours qui ne peuvent cacher des muscles d'acier. Nous les avons soumis à rude épreuve.
L'iPad Pro 2018 bénéficie d'un nouveau clavier... pour mieux s'attaquer aux PC ? 01net.com - Lionel Morillon

Le 30 octobre dernier, Apple a enfin remis son MacBook Air au goût du jour, mais ce sont surtout les nouveaux iPad Pro qui ont retenu l’attention. A leur décharge, les équipes de Tim Cook ont tout fait pour ça. Leur design repensé, leur connecteur USB-C, leur nouveau processeur maison, leur promesse renouvelée de remplacer nos PC portables, tout a été mis sur la table pour nous les faire regarder avec des étoiles dans les yeux.

Il fait de l’ombre... au MacBook Pro

Et le premier argument qu’Apple s’est plu à mettre en avant, c’est que sa tablette est plus puissante que « 92% des PC vendus lors de ces 12 derniers mois ».
Ce genre de déclaration est toujours à prendre avec des pincettes. D’une part parce qu’il n’est pas toujours facile de comparer de manière exacte les performances de deux machines qui n’utilisent pas les mêmes types de configuration et de puces. D’autre part, parce que la puissance n’est pas tout et qu’il faut avoir les usages et la bonne ergonomie pour réellement en profiter ensuite.
En tout cas, nous nous sommes penchés sur cette assertion et l’avons confronté aux résultats de tests obtenus avec deux outils dédiés : Geekbench, d’un côté, et GFXBench Metal, de l’autre.

iPad Pro 2018 : un monstre de puissance
Infogram

Difficile quand on regarde le graphique ci-dessus de ne pas remarquer que l’iPad Pro 12,9 pouces 2018 domine très largement son prédécesseur sorti en juillet 2017.

Sans grande surprise, on constate aussi que Geekbench indique que l’iPad Pro (avec sa puce A12X et ses 6 Go de RAM) est plus puissant que le MacBook Air 2018, qui vient donc d’être annoncé. Le Core i5-8210Y (et ses 8 Go de mémoire) n’est pas un foudre de guerre, on n’est donc pas forcément surpris.

En revanche, on commence à s’étonner de voir que l’iPad Pro domine le MacBook Pro 13 pouces 2018, équipé d’un Core i7 à 2,7 GHz (16 Go de RAM). Il met un genou en terre, en revanche, devant le MacBook Pro 15 pouces, son Core i9 à 2,9 GHz et ses 32 Go de mémoire vive).

Il faut tout de même aller chercher loin et cher (4599 euros, pour le 15 pouces testé) pour trouver un ordinateur portable qui supplante la dernière-née des tablettes Apple.

La promesse de graphismes incroyables

Quand on s'attarde sur les performances graphiques de ces mêmes appareils, avec Metal, l'API d'Apple, l'iPad Pro fait cette fois carton plein.

iPad Pro : les promesses graphiques de Metal
Infogram

Ce n'est pas vraiment étonnant, sachant que les équipes qui développent Metal et celles qui conçoivent les puces Ax travaillent main dans la main. Cela prouve qu'Apple creuse son sillon avec constance et que ses efforts commencent d'ores et déjà à payer, au point de dépasser dans certains domaines les processeurs Intel et les cartes AMD.

Ainsi, l'iPad Pro 2018 domine logiquement de beaucoup l'iPad Pro 2017, qui fait jeu égal avec le MacBook Pro 13 pouces 2018. Mais le plus impressionnant, c'est de voir que la tablette d'Apple arrive à écraser le MacBook Pro 15 pouces, qui lui embarque une puce graphique dédiée (une Radeon PRO 560X avec 4 Go). Ce n'est certes pas une carte haut de gamme mais cela en dit assez long sur le potentiel du SoC d'Apple.

Face à la concurrence...

Maintenant, jouons au jeu de la comparaison des performances entre l'iPad Pro et la Galaxy Tab S4. Pourquoi ? Simplement parce que la tablette de Samsung nous a beaucoup séduit et qu'elle ambitionne, elle aussi, de remplacer nos PC portables.
Il est donc légitime de l'opposer à ce nouvel iPad Pro. Il nous faut toutefois noter que nous avons testé le modèle 12,9 pouces de la tablette d'Apple, tandis que la Galaxy Tab S4 est équipée d'un écran 10,5 pouces. Néanmoins, les iPad Pro 12,9 et 11 pouces ne devraient pas présenter de grosses différences de performances, sauf surprise.

iPad Pro : face à face avec deux concurrents
Infogram

Il est important également de garder en mémoire que nous ne nous attardons ici que sur les performances. Nous disions lors de notre test de la tablette de Samsung qu'elle était plutôt à comparer en termes de puissance à l'iPad 2018 (le modèle d'entrée de gamme). Nos résultats le confirment. Ne nous reste plus qu'à voir si l'iPad Pro a les mêmes arguments en matière de souplesse de travail que son adversaire coréenne.

Quelle ergonomie et quels usages pour l'iPad Pro ? 01net.com - Lionel Morillon

En définitive, l'iPad Pro 2018 (12,9 pouces) est bien le monstre de puissance que promettait Apple lors de sa conférence new-yorkaise. Il est capable de faire aussi bien, voire mieux que certains de nos portables, même parmi les plus récents.
Maintenant que cet aspect des choses est assuré, demeure la question des usages et de l'ergonomie. Apple a-t-il réussi à améliorer suffisamment la prise en main de son iPad Pro ? A-t-il trouvé assez d'astuces pour fluidifier les usages et en faire un vrai Macbook killer ? C'est ce que notre test complet vous dira très prochainement.