Galaxy S8 : ouf, Samsung semble avoir bien réglé ses problèmes de batterie

Torturé dans plusieurs vidéos publiées sur YouTube, le Galaxy S8 semble intégrer une batterie plus sûre, n’émettant pas de flamme lorsqu’elle est sous contrainte. Son écran parait également plutôt résistant, contrairement à son dos en verre.
La batterie du Galaxy S8 gonfle, fume, mais ne s'enflamme pas. Capture d'écran

Et si Samsung avait parfaitement su tirer les leçons de la crise des batteries défectueuses du Galaxy Note 7 ? Malgré les injonctions du New York Times recommandant d’attendre trois mois avant d’acheter le Galaxy S8, les premiers tests de résistance de l’appareil montrent que le constructeur a réellement fait des efforts pour que cela ne se reproduise plus.

C’est comme souvent sur YouTube qu’on peut le constater. A chaque sortie d’un nouveau smartphone d’envergure, celui-ci est torturé de toutes les manières possibles par des youtubeurs dont les vidéos connaissent un succès certain. C’est par exemple le cas de la chaîne What’s Inside avec une vidéo vue plus de deux millions de fois.

La batterie fume... mais ne s'enflamme pas

On y voit un père et son fils, accompagnés d’un spécialiste du genre, l’animateur de la chaîne JerryRigEverything, maltraiter un Galaxy S8. Si le début de la vidéo n’a que peu d’intérêt, un passage montre comment réagit la batterie à une contrainte extérieure ; en l’occurrence une mini disqueuse utilisé pour trancher l’appareil. La batterie commence alors à émettre de la fumée et à gonfler, le smartphone est posé sur le sol où l’on voit le processus continuer quelques secondes, puis s’arrêter.

De quoi impressionner l’amateur éclairé de dépeçage de smartphone : « Il y a eu un peu de fumée et de liquide, mais aucune étincelle et pas de flamme », constate l’animateur de JerryRigEverything. Même en introduisant un cutter à l’intérieur de la batterie, aucune réaction n’a lieu. L’enveloppe de la batterie semble donc contenir toute réaction pour l’isoler de l’extérieur. Un bon point en cas de problème du composant qui, s’il n’est pas une preuve irréfutable du travail effectué par Samsung, parait tout de même montrer que le constructeur a pris de sérieuses dispositions.

L'écran plus solide que le dos

Mais ces vidéos montrent également un autre point d’interrogation que nous avions soulevé le jour de la présentation du Galaxy S8 : la solidité de son écran et de son dos, entièrement en verre. Là, c’est la chaîne EverythingApplePro qui s’en charge en comparant le Galaxy S8 Plus au nouvel iPhone 7 Plus rouge. Et la conclusion est à double tranchant pour le nouveau modèle haut de gamme de Samsung.

Si l’écran en Gorilla Glass 5 résiste étonnamment bien à tous les types de chute (sur la tranche et face au sol), le dos en revanche – pourtant conçu avec le même matériau – se brise quant à lui très facilement. Lors du premier essai, lâché à moins d’un mètre de hauteur, la vitre arrière se casse très franchement. La bonne nouvelle est que son prix sera certainement inférieur à celui de l’écran. Pour le Galaxy S7 Edge par exemple, le changement de la vitre arrière coûte une centaine d’euros, contre 295 pour l’écran. Si ces premiers essais sont donc plutôt rassurants, il sera quoi qu’il en soit préférable de ne jamais faire tomber son Galaxy S8 par terre.