Frames : les étranges lunettes de réalité augmentée sonore de Bose

Bose commercialisera dès janvier prochain ses premières lunettes de réalité augmentée. Mais au lieu de superposer une image à la réalité, c’est le son qui sera utilisé pour apporter des informations à l’utilisateur qui les porte.
Les lunettes Frames en version ronde. Bose

À part des branches très larges, rien ne les distingue de lunettes de soleil classiques. Pourtant, les Frames, sont les premières du genre conçues par Bose et proposent de la réalité augmentée… sonore. Si les branches sont justement si épaisses, c’est qu’elles contiennent une batterie, un micro et des haut-parleurs. Ils transmettent une partie du signal sonore grâce à des vibrations appliquées sur la mâchoire de l'utilisateur.

La première utilisation consiste en une interaction avec les assistants vocaux de Google et d’Apple. Un bouton situé sur la branche droite permet de les déclencher et un micro de leur parler. Ce bouton permet aussi de commander la lecture musicale (pause ou changement de chanson). La batterie des Frames leur autorise 3 h 30 de musique en continu, soit à peu près ce que permettent les écouteurs « true wireless » déjà disponibles sur le marché. 12 heures d’autonomie en veille sont aussi annoncées par Bose, tout comme la possibilité de les recharger en deux heures.

Une plate-forme Bose AR pour fournir des applications

Mais en plus de cet usage très proche de celui d’écouteurs classiques, les Frames permettent surtout une expérience de réalité enrichie d'informations sonores. Plutôt que de superposer des images sur ce que l’on voit, ce sont donc des sons que Bose ajoute à la réalité. Le détecteur de mouvement à 9 axes combine ses informations à celles du GPS du smartphone (Android ou iOS) pour connaître la position précise de l'utilisateur. Des informations de guidage peuvent ainsi être envoyées à celle ou celui qui les porte,

Mais les lunettes peuvent aussi apporter des indications issues d'un jeu vidéo (on pense par exemple à Pokémon Go) ou concernant un monument historique. Pour alimenter justement en usages ses lunettes, le constructeur américain lancera à l’occasion du festival SXSW d’Austin (au Texas, à partir du 8 mars prochain) sa plate-forme Bose AR, d’ores et déjà ouverte à des développeurs tels que Yelp, TripAdvisor ou Strava.

Difficiles à utiliser en public

En mars dernier, la presse américaine, dont The Verge, avait pu utiliser les Frames pour la première fois. Selon le site, le système de haut-parleurs ouverts posait des problèmes de vie privée. Contrairement à un casque fermé, la réponse à une requête Siri ou Google Assistant peut être entendue par tout le monde. Une caractéristique qui faisait hésiter la personne qui les porte à utiliser les Frames selon qu’elle est seule ou entourée de gens.

Les Frames seront disponibles aux Etats-Unis dès le mois de janvier 2019 au prix de 199 dollars. Leurs verres possèdent de vraies caractéristiques solaires en filtrant notamment 99 % des UVA et UVB. Deux formes, carrées (Alto) et rondes (Rondo), seront proposées.