Microsoft préparerait le futur de la Xbox avec trois consoles, la première sortirait dès l'an prochain

Nouvelle architecture matérielle, cloud gaming, version sans disque et service de pré-configuration :  le futur de la division Xbox s’invente autour de plusieurs consoles.

Il n’y a pas que Sony qui planche sur la nouvelle génération de consoles, et ce n'est pas une surprise. Microsoft travaille activement sur sa future Xbox qui devrait être lancée aux alentours de 2020, comme le détaille Brad Sams, sur le site du célèbre spécialiste Paul Thurrott, grand gourou de la galaxie Microsoft. Loin de se cantonner à une simple plate-forme matérielle, c’est une véritable armée de consoles et de services que le géant de Redmond préparerait.

L’article égrène pas moins de huit noms de code qui cachent les futurs de la division Xbox. On parle bien ici « des futurs » car plus qu’une nouvelle console, Microsoft prépare un plan complet englobant nouvelle architecture matérielle, nouvelles briques logicielles, nouveaux formats de consoles et services numériques. Petit décodage.

Scarlett, la future plate-forme matérielle

Commençons par un nom : Xbox Scarlett, apparu pour la première fois en ligne au mois de juillet dernier. Selon Brad Sams, cette appellation recouvre l'intégralité des futures Xbox. Elles seraient toujours développées avec l’aide d’AMD et s’appuieraient sur l’architecture Zen 2 côté CPU. Mais aussi, selon le site de Paul Thurrott, sur la « prochaine architecture GPU d'AMD ».
Si Zen 2 est l’architecture des processeurs AMD Ryzen actuellement commercialisés, Navi, la future architecture GPU d’AMD, n’est pas encore lancée dans le monde du PC.
Ce qui est intéressant ici est que la génération Scarlett pourrait profiter de cette architecture à peu près au même moment que les PC, ce qui laisse présager moins d’écart de performances entre les ordinateurs et les consoles à son lancement. Une chose paraît certaine, ces consoles devraient afficher nativement de la 4K en jeu et à 60 images par seconde. A défaut, la déception serait forte.

La génération Scarlett serait déclinée en deux consoles : Scarlett Lockhart et Scarlett Anaconda, également appelées en interne Scarlett Arcade et Scarlett Pro. La première serait l’équivalent de l’actuelle Xbox One S – le modèle d’entrée de gamme – et la deuxième remplacerait la Xbox One X, plus puissante. Une troisième version sera disponible pour les développeurs : appelée Danta, elle serait basée sur le matériel de l'Anaconda.

Résumons :

  • Scarlett : nouvelle plate-forme technique déclinée en deux versions (Anaconda et Lockhart)
  • Anaconda : remplaçante de la Xbox One X (génération Scarlett)
  • Lockhart : remplaçante de la Xbox One S (génération Scarlett)
  • Danta : kit de développement nouvelle génération basé sur Anaconda

Cloud gaming et console allégée

Mais en plus de cette nouvelle génération de consoles, Microsoft mettrait partiellement en application les ambitions qu'il avait dévoilées aux origines de la Xbox One avant de les abandonner. Cette stratégie délaissée passait notamment par une montée en puissance du cloud.
Justement, du côté du cloud gaming, deux autres noms de code font surface : Anthem et Maverick.
Commençons par Anthem. Ici, point de génération Scarlett, pour commencer tout au moins. Anthem serait la première étape, côté serveur, de la stratégie de cloud gaming de Microsoft (xCloud). Elle s'appuierait sur l'équivalent d'une Xbox One S.
Selon Brad Sams, une version Anthem 2 devrait sortir plus tard dans le courant de l'année prochaine et utiliser une plate-forme technique correspondant à une Xbox One S non encore dévoilée et repensée pour réduire les coûts de fabrication. Par ailleurs, une version Anaconda Cloud serait en cours de développement.

Mais avant tout cela, Brad Sams annonce que Microsoft travaille à son projet Maverick. Une console à petit prix et sans lecteur optique qui devrait être lancée courant 2019. Elle serait entièrement dédiée au jeu en streaming et sans doute aux titres achetés au format numérique. Elle pourrait peut-être, à termes, s’interfacer avec l’Anthem, pour un petit coup de pouce côté serveur. Que ceux qui se souviennent des promesses de John Bruno, en charge du Xbox Live au mois d'octobre 2013, lèvent la main...

Cette première incursion dans le domaine du jeu en streaming s’accompagnera d’un nouveau service appelé Roma. Il s’agirait d’un service de pré-configuration de la console. Vous commandez votre console en ligne, vous la recevez et dès le premier démarrage la console est entièrement configurée avec votre compte (Xbox Live, etc.) et prête à jouer sans une longue phase de paramétrage ou de mises à jour.

  • Anthem : déclinaison serveur cloud de la Xbox One S actuelle
  • Maverick : console sans disque optique destinée au jeu en streaming
  • Roma : service de pré-configuration numérique de la console

Enfin, Brad Sams sort un dernier nom de code de sa hotte. C'est Cincinnati et il désignerait la future manette de la console. Aucun détail n’a filtré de ce côté-là et on ne sait pas si elle sera lancée avec la génération Anthem/Maverick l’an prochain, ou avec la nouvelle plate-forme matérielle Scarlett en 2020. Au regard de ces multiples pistes, une chose paraît certaine, si Microsoft semble avoir perdu la bataille de la génération actuelle, il fourbit déjà ses armes pour la prochaine.

Source :
Thurrott.com