Google : ce qu'il faut attendre de son service de jeu vidéo en streaming présenté ce soir 

À 18h, Google dévoilera le « Project Stream » lors de sa Conférence Développeur annuelle de San Francisco. Ce nouveau service pourrait chambouler l’industrie du jeu vidéo. 
Le logo du service de Google. 9to5google

Mais que prépare Google ? Depuis plusieurs mois, le géant du web investit énormément dans le secteur du jeu vidéo. Derrière ce que Google appelle Project Stream se cache un système de jeu en streaming, similaire à Shadow ou au PlayStation Now, pour jouer n’importe où sans avoir besoin d’une machine puissante. 

C’est ce soir à 18 heures que ce nouveau service de Google sera dévoilé à sa Game Developer Conference. En attendant sa présentation officielle, le site Kotaku dévoile quelques premières informations à son sujet. On répond à vos questions.

Sur quelle machine ?

Selon les rumeurs, Google présentera ce soir un service de jeu en streaming similaire à celui de Shadow. Il fonctionnerait depuis n’importe quel PC, Mac, smartphone ou téléviseur connecté à un Chromecast. Seule condition : disposer d'une connexion Internet relativement satisfaisante. Google serait parvenu à réduire les temps de latence pour éliminer le principal défaut du streaming, à savoir les bugs de connexions. Le géant s'appuierai sur son immense réseau de serveurs pour que ses utilisateurs ne soient jamais déconnectés. Son but ? Démocratiser le jeu vidéo en streaming.

Avec quelle manette ?

A priori, Google annoncera ce soir une manette officielle. Cette dernière hébergerait directement le service, sans que l’on sache exactement ce que cela signifie. On peut imaginer que cette manette sera fournie avec un Chromecast et qu’un bouton lui permettra d’envoyer un signal vers le téléviseur. Il ne s'agirait pas d'un simple accessoire Bluetooth.

Heureusement, la manette de Google ne devrait pas être obligatoire pour accéder au service. On pourrait connecter n’importe quel autre contrôleur, ou jouer depuis son clavier, voire l’écran de son smartphone. Depuis peu, Google Chrome supporte d’ailleurs les manettes Joy-Con de la Switch. C’est la preuve de l’ouverture de Google.

Quel modèle économique ? 

Pour l’instant, difficile de savoir comment fonctionnera le service de Google. Si l’abonnement nous semble logique (avec un catalogue de jeux inclus), Kotaku laisse supposer qu’on pourra acheter des jeux à l'unité. Quel sera véritablement le modèle économique de Google ? Réponse ce soir.

Quels jeux ? 

Google aurait beaucoup de partenaires comme Ubisoft et id Software. La marque aurait aussi recruté des ténors du jeu vidéo afin de développer ses propres licences et négocier des exclusivités. Le but de Google serait de proposer les jeux les plus populaires du moment au plus grand nombre. Ceux pour lesquels il faut d’habitude acheter une console de dernière génération.

Quelles innovations technologiques ?

Google ne se contentera pas d’héberger des jeux vidéo dans le Cloud. Selon les rumeurs, l’entreprise utiliserait son savoir-faire en matière d’intelligence artificielle pour créer de nouvelles expériences. Par exemple, si vous regardez un stream sur YouTube ou Twitch et que le jeu vous plaît, il vous sera possible de l’acheter et d'y jouer en quelques secondes. Ce n'est pas assez pour vous ? Google vous donnerait la possibilité de reprendre la partie exactement au moment où vous vous étiez arrêté dans le stream. Plus besoin de recommencer ce que vous venez de voir. Dans le cadre d’un jeu multijoueur, il serait possible de se joindre au match en un clic. De quoi imaginer une toute nouvelle manière d’interagir avec une communauté.

Autre exemple mentionné par Kotaku, la possibilité d’accéder à la soluce d’un niveau sans avoir à galérer comme autrefois. Vous êtes bloqué ? Une IA trouve automatiquement l’endroit où vous êtes, afin de vous montrer ce qu’il faut faire sur YouTube. 

Comment regarder la keynote ? 

Vous êtes curieux ? Nous aussi. Pour assister à l’arrivée de Google dans le monde du jeu-vidéo, rendez-vous sur YouTube ce soir à partir de 18 heures. Nous reviendrons évidemment sur les annonces. 

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

Source :
Kotaku