Votre job fait-il partie des 10% d'emplois menacés par l'automatisation ?

PHILIPPE LOPEZ / AFP
Une étude concernant la France tente d'évaluer la quantité et le type d'emplois qui risquent d'être automatisés, c'est-à-dire confiés à un robot ou un ordinateur.

Des technologies comme la robotique et l'intelligence artificielle vont sans aucun doute détruire des emplois. Mais il est encore difficile de se rendre compte dans quelle proportion. Le Conseil d'orientation pour l'emploi (COE), un organisme rattaché au Premier ministre qui regroupe les acteurs du marché du travail et des économistes, tente d'estimer l'ampleur de ces destructions dans une étude parue ce 12 janvier.

Surtout des métiers manuels, peu qualifiés

Selon le COE, "moins de 10%" des emplois sont menacés par l'automatisation, Ce qui représenterait tout de même plusieurs millions d'emplois. Le COE a également tenté d’identifier les jobs les plus susceptibles d'être automatisés, sur la base de cinq critères "déterminant la vulnérabilité  de l'emploi à l'automatisation dans les conditions technologiques actuelles": flexibilité, capacité d'adaptation, capacité à résoudre les problèmes, interactions sociales et précision (pour les tâches manuelles). La plupart des postes menacés sont des emplois manuels ou peu qualifiés, ou les deux. Les voici.

  • Agents d'entretien
  • Ouvriers qualifiés des industries de process
  • Ouvriers non qualifiés de la manutention
  • Ouvriers non qualifiés des industries de process
  • Aides à domicile et aides ménagères
  • Cuisiniers
  • Ouvriers qualifiés de la manutention
  • Maraîchers, jardiniers, viticulteurs
  • Conducteurs de véhicules
  • Ouvriers qualifiés du gros oeuvre du bâtiment
  • Ouvriers non qualifiés du gros oeuvre du bâtiment, des travaux publics, du béton et de l'extraction
  • Employés et agents de maîtrise de l'hôtellerie et de la restauration
  • Employés de maison
  • Caissiers, employés de services divers
  • Ouvriers qualifiés du second oeuvre du bâtiment
  • Ouvriers non qualifiés du second oeuvre du bâtiment
  • Ouvriers qualifiés de la mécanique
  • Agriculteurs, éleveurs, sylviculteurs, bûcherons
  • Ouvriers non qualifiés de la mécanique

La moitié des emplois va évoluer

Ce ne sont pas les seuls métiers qui seront affectés par l'automatisation. Selon le COE, le contenu de "près de 50% des emplois" est susceptible d'évoluer. Cela veut dire que ces personnes ne risquent pas forcément de perdre leur emploi, mais les tâches qu'elles effectuent pourraient changer: des systèmes automatisés s'occuperont par exemple des activités les plus répétitives et rébarbatives. L'OCE relève que les métiers exposés à ces changements sont plus divers: "On y trouve plus de métiers non-manuels comme les cadres des services administratifs, comptables et financiers ou les secrétaires."

Retrouvez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter