Cette caméra Philips surveille les signes vitaux des patients... rien qu'en les filmant<br>

La division médicale de Philips prouve l’efficacité de sa caméra capable de surveiller le rythme cardiaque et respiratoire des patients sans qu’aucun capteur à contact ne soit nécessaire.
La caméra Philips surveille l'état de santé d'un patient YouTube

Après les téléphones DECT ou les babyphones, la division médicale de Philips (Philips Patient Care) présente une caméra de surveillance très élaborée, capable de surveiller les signes vitaux d’une personne, juste en la filmant. Si elle n’a pas de nom, c’est notamment parce qu’aucune date de commercialisation n’est encore donnée. Aucune photo n'a non plus été publiée.

Mais elle pourrait toutefois représenter un grand pas en avant pour surveiller des patients à risque, qui n'auraient plus besoin de subir la présence de capteurs sur leur peau pour calculer leur fréquence cardiaque et leur rythme respiratoire.

Une analyse via le flux sanguin

Pour analyser les signes vitaux, la caméra est capable de détecter les changements de couleur de la peau, qui sont imperceptibles à l’œil nu. Chaque pulsation cardiaque provoque un afflux sanguin qui se traduit par une coloration sous-cutanée que la caméra parvient à lire. Selon une étude publiée par Philips Patient Care, l’efficacité serait prouvée. Les tests menés sur 41 adultes ont permis de mesurer le niveau d’oxygène dans le sang avec une marge d’erreur de seulement 2% par rapport aux capteurs traditionnels.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

« La surveillance des signes vitaux est cruciale, mais pour certains patients dans des situations spécifiques, il est essentiel d’adapter les soins pour qu’ils soient moins intrusifs » indique Carla Kriwet, PDG de Philips Patient Care & Monitoring Solutions. Philips évoque également l’intérêt de cette caméra pour la surveillance des personnes avec de la peau fragile, comme les bébés prématurés, sur lesquelles les capteurs classiques peuvent causer des lésions cutanées. Enfin, Philips précise que te telles techniques de lecture sont déjà à l’essai depuis une dizaine d’années, mais que ce serait la première fois que l’efficacité serait démontrée.