Microsoft sur le point de tuer Edge pour en faire une copie de Google Chrome ?

Le navigateur de Windows 10 n’a jamais réussi à s’imposer sur le marché. Il dépasse à peine les deux pourcents de parts de marché.

Pas la peine de sortir les mouchoirs, car personne ne sera vraiment triste. Selon Windows Central, Microsoft a décidé d’enterrer son navigateur Edge, en tous les cas sous sa forme actuelle. L’éditeur serait en train de travailler sur un successeur basé sur... Chromium.
Exit donc le moteur de rendu EdgeHTML. Microsoft envisagerait désormais de s’appuyer sur la technologie Blink, qui est également intégrée dans Google Chrome, Vivaldi et Opera.
A ce jour, aucun autre détail n’est connu de ce projet de développement au nom de code « Anaheim ». Microsoft gardera-t-il la marque Edge pour ce nouveau logiciel ? Préservera-t-il son interface utilisateur ? Il faudra patienter pour le savoir.

Un flop monumental

La fin de Edge n’est pas une grande perte. Selon Statcounter, le navigateur de Windows 10 ne compte que 2,14 % de parts de marché. C’est moins que le rival Opera (3,15 %) alors que ce dernier ne dispose pas d’un quasi-monopole sur les systèmes d’exploitation pour ordinateurs fixes et portables. Bref, Edge est un flop monumental. On comprend que Microsoft veuille arrêter de jeter l’argent par la fenêtre et préfère se rallier à la plateforme de Google. Cela permettra d’abaisser les coûts de développement. Les développeurs Web seront également contents, car cela élimine une plate-forme pour laquelle ils doivent adapter leurs créations.

Côté utilisateurs, Edge laisse plutôt de mauvais souvenirs. Changer le moteur de recherche par défaut est un calvaire. Définir un autre navigateur par défaut n’est pas très simple non plus.
En septembre dernier, la firme de Redmond a même songé à dissuader les utilisateurs de Windows 10 d’installer des navigateurs concurrents en affichant des fenêtres d’alerte intrusives et pour tout dire déplacées. Tout un ensemble de choses qui n’ont pas forcément incité les internautes à adhérer à ce produit. Il est temps de tourner la page.