iOS et Android se partagent 99,6 % du marché des smartphones, Blackberry OS aux oubliettes

RIP Blackberry OS. Derrière Android et iOS, les autres systèmes d'exploitation mobiles ont pratiquement disparu.
01net

Il est loin le temps, en 2009, où BlackBerry OS dominait encore le marché des smartphones. Au quatrième trimestre 2016, la part de marché l’OS mobile du fabricant canadien est tombée à 0,048%, indique le cabinet Gartner ! 

Les chiffres sont sans appel : au quatrième trimestre, il ne s'est écoulé que 207 900 mobiles tournant sous Blackberry OS, sur les 432 millions d’appareils vendus. L’an dernier, la part de marché de l'OS canadien était à peine plus élevée (0.2%) mais il s’était vendu 4,4 fois plus d’appareils.

Il est clair que le groupe n’a pas su faire face à l’arrivée de l’iPhone et des premiers smartphones sous Android. Pourtant le vice-président des ventes de BlackBerry, Alex Thurber, semblait encore croire en l’OS de la marque en janvier dernier. Il avait ainsi déclaré au Financial Post que les utilisateurs de BB10, « des entreprises et gouvernements du monde entier », ne devaient pas s’inquiéter et que la marque continuerait à soutenir et à investir dans cet OS. Cela dit, compte tenu du passage de BlackBerry aux smartphones sous Android depuis déjà deux ans, on peut douter du futur de l'OS maison. Il sera peut-être maintenu... tout au plus.

Android toujours au sommet

Un autre OS mobile est à la peine. Il s’agit de celui de Microsoft, qui ne représente plus qu’une part de marché de 0,3% contre 1,1% en 2015. Selon Gartner, il s’en est écoulé quatre fois moins qu’un an auparavant. On attend toujours le Surface Phone qui pourrait faire remonter la pente à Microsoft... 

A l’inverse, Android continue d'écraser la concurrence. L’OS mobile de Google est installé sur près de 82% des smartphones. Sur l’année, il a même gagné 3.2% et a été le seul à voir sa part de marché augmenter d’une année sur l’autre. « L’arrivée du Google Pixel a permis de relancer la concurrence sur le marché haut de gamme et le retour de Nokia a fait de même sur l’entrée de gamme en particulier sur les marchés émergents », a précisé Anshul Gupta, directeur de recherche au sein de Gartner.

Enfin iOS, se maintient à 17,9% de parts de marché contre 17,7% un an auparavant. S'il a donc connu une hausse fin 2016 (+6,4% entre le 3e et le 4e trimestre), il pourrait en connaître une plus importante cette année grâce à l'arrivée du très attendu iPhone 8. Un appareil annoncé « en rupture » avec ce que la marque à la pomme a produit ces dernières années.