Google Maps : la navigation en réalité augmentée accessible à quelques utilisateurs

L’alléchante interface de réalité augmentée dévoilée lors de la conférence développeurs 2018 est lancée en beta test. Les guides locaux seront les premiers à en bénéficier.
Google Maps en réalité augmentée.
Google Maps en réalité augmentée. WallStreetJournal

L’interface en réalité augmentée de l’application mobile de Google Maps, aperçue lors de la Google I/O du mois de mai dernier, est entrée en phase de beta test. C’est un peu comme si vous aviez accès à l’expérience des Google Glass .. sans les Google Glass, plaisantent les journalistes de The Verge.

Pour le moment, il faudra se contenter du témoignage du Wall Street Journal. L'application repère votre position grâce au GPS, puis utilise les données de Street View pour déterminer votre emplacement exact. Elle affiche ensuite en surimpression des indications d’itinéraire sur votre environnement proche visuamisé grâce à l’appareil photo de votre smartphone. Vous avez essentiellement accès à de grandes flèches qui vous donnent la bonne direction, des noms des rues et des petites vignettes bleues annonçant le temps de trajet restant. D’après le Wall Street Journal, cela permet de s’orienter beaucoup plus précisément et rapidement qu'avec la version classique de Google Maps. Lors de la conférence développeurs, Google avait précisé utiliser un système appelé VPS pour Visual Positioning System. Ce dernier puise dans les détails des images de l'appareil photo pour affiner la géolocalisation.

A utiliser avec modération

Mais ce mode en réalité augmentée ne serait pas conçu pour être utilisé en permanence. Il bascule ainsi automatiquement vers l’interface ordinaire au bout de quelques minutes. L'idée, c'est de l'utiliser pour initier un trajet en sortant du métro, par exemple. Mais pas plus. Google aurait en effet observé que les utilisateurs avaient (un peu) trop tendance à rester scotché sur leur écran. Et il est vrai que, pour cette fonction, il faut tenir à bout de bras le smartphone en permanence devant soi. On imagine qu’il est alors facile de percuter d’autres piétons ou du mobilier urbain dans la rue.

Le Wall Street Journal rappelle que d’autres applications de cartographie de réalité augmentée existent déjà comme HotStepper pour les piétons ou encore MapBox pour la conduite automobile.

Google n'a pas précisé quand la fonctionnalité serait disponible pour tous. Seuls les guides locaux devraient y avoir accès prochainement.