Partage de données : Facebook sous le coup d’une enquête pénale

Un grand jury à New-York exige d’avoir accès aux documents de deux fabricants majeurs de smartphones. Ils avaient passé un partenariat avec Facebook pour accéder aux informations personnelles de ses utilisateurs.
Facebook
JOEL SAGET / AFP

L’info

Une enquête pénale a été ouverte aux Etats-Unis contre Facebook, accusé d’avoir partagé abusivement les données de centaines de millions d’utilisateurs avec 150 partenaires comme Apple, Microsoft ou Netflix. La procédure est supervisée par les procureurs du district de New-York. Un grand jury réclame les documents internes d’au moins deux grands fabricants de smartphones. « Nous coopérons avec les enquêteurs et prenons ces enquêtes au sérieux », a déclaré un porte-parole de Facebook dans un communiqué de presse.

Le contexte

L’existence de ses partenariats a été révélée à la fin de l’année dernière. Les tiers avaient notamment accès aux coordonnées et aux amis des utilisateurs de Facebook sans leur consentement. Rappelons que l’entreprise négocie actuellement une amende record avec la Federal Trade Commission à la suite de l’affaire Cambridge Analytica.