Le service de streaming d’Apple ressemblerait plus à Molotov qu’à Netflix

Apple se contenterait de vendre des abonnements pour les autres plutôt que de créer une seule offre unique. Il y aurait aussi du contenu original. 
L'application Apple TV ne serait que légèrement améliorée lundi. Apple

Lundi, Apple dévoilera enfin son tant attendu service de streaming. Un produit encore mystérieux, que beaucoup décrivent comme « un rival de Netflix ». Selon une enquête de Recode, cette comparaison est fortement exagérée. Apple se transformerait en un vendeur d’abonnements pour les autres, à la manière d’Amazon Channels ou de Molotov TV. On pourrait par exemple s’abonner à HBO depuis l’application Apple TV et regarder ses programmes sans jamais quitter l’application. La marque souhaiterait juste faciliter l’expérience. 

Du contenu original dès cet automne

Ainsi, dans l’application Apple TV, les utilisateurs américains devraient pouvoir souscrire à différents bundles. Il serait possible de souscrire à un seul service ou à plusieurs d’un coup, à un prix préférentiel. Beaucoup de médias américains (HBO, Showtime, Starz etc.) auraient signé avec Apple. Évidemment, la marque prélèverait un pourcentage sur chaque abonnement, comme elle a l’habitude de le faire. C’est pour cette raison que Netflix a d’ores et déjà déclaré avoir refusé l’offre d’Apple.

Pour l’utilisateur, ce nouveau service aurait pour avantage de réunir tous les contenus au même endroit, sur tous ses appareils. C’était déjà la promesse de l’application Apple TV sauf que, cette fois-ci, les abonnements seraient centralisés par Apple et les contenus vidéo seraient accessibles directement dans l’application. Plus besoin de posséder l’app HBO pour regarder du HBO.

Dès cet automne, Apple lancerait ses premières productions originales. Films, séries, documentaires… Le nombre serait toutefois limité et ne permettrait pas à Apple de s’autoproclamer rival de Netflix. La marque pourrait d’ailleurs proposer son contenu gratuitement, comme un aperçu de son service Apple TV amélioré. Tout ça pour dire que Netflix, Amazon Prime Video et Disney+ n’ont pas encore de concurrent à Cupertino.