Le patron de Snapchat ne gagnera plus qu'un dollar, mais il va en empocher 256 millions d'un coup

Snapchat entrera en Bourse en mars. L'occasion de revoir le salaire de son PDG Evan Spiegel, qui va empocher 256 millions de dollars en vendant une partie des ses actions.
Michael Kovac / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

C'est bientôt l'heure du jackpot pour les deux fondateurs de l'application de messagerie éphémère Snapchat, le PDG Evan Spiegel et son accolyte moins connu Bobby Murphy, directeur technique. Leur entreprise, désormais renommée Snap, va entrer en Bourse à New York en mars. 

A cette occasion, le salaire d'Evan Spiegel, qui a gagné 500.000 dollars (470.000 euros) accompagnés d'un bonus d'un million en 2016, sera ramené à un dollar par an. Mais le natif de Los Angeles ne va absolument pas s'appauvrir, bien au contraire. 

Un bonus annuel selon ses performances

Avec son confondateur Bobby Murphy, il est le plus gros actionnaire de Snap. Les deux compères comptent écouler jusqu'à 256 millions de dollars (240 millions d'euros) d'actions chacun lors de l'introduction de leur entreprise en Bourse, selon des documents transmis au régulateur financier repérés par Business Insider.

En plus de ce pactole, Evan Spiegel recevra 3% du capital de l'entreprise après son introduction en Bourse ainsi qu'un bonus annuel s'il remplit les objectifs fixés par le conseil d'administration de la société. Espérons qu'il arrivera désormais à vivre correctement, sans avoir à demander un prêt à sa propre entreprise, comme il l'a fait deux fois, en 2014 (5 millions de dollars) et 2016 (15 millions).

Retrouvez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter