Cette IA veut faire la chasse au partage de compte Netflix entre amis

Une entreprise britannique de logiciels vidéo a profité du CES pour dévoiler une IA capable de repérer les abonnés partageant abusivement un mot de passe. L’idée serait de les réorienter vers des formules plus adaptées et plus chères.
Logo Netflix
Logo Netflix

Petits arrangements entre amis. Netflix permet de créer jusqu'à cinq profils à partir d'un même abonnement et de regarder des contenus sur quatre écran simultanément, si vous avez souscrit à l'abonnement le plus coûteux. Ce qui incite à partager les frais du service et l'accès avec des proches. Un nouveau logiciel pourrait toutefois contrarier ces accommodements. La société britannique Synamedia a en effet présenté un moyen simple de faire la guerre à ceux qui exploitent le même compte, à l'occasion du CES 2019.

Repérer les usages inhabituels

Le système, baptisé Credential Sharing Insight, repose sur une intelligence artificielle capable d’analyser toute la data générée par un abonnement et de reconnaître des activités inhabituelles, comme plusieurs connexions simultanées à des endroits différents. Il y aura alors de fortes chances pour qu’un compte soit partagé. Un score de probabilité est calculé.
En fonction du seuil atteint et déterminé à l’avance par la plate-forme, une alerte est émise. Elle peut déclencher une incitation commerciale à migrer vers une autre offre commerciale Premium plus adaptée à ce type de consommation si le partage est occasionnel. Ou provoquer carrément la fermeture automatique du compte dans le cas d’un resquillage à grande échelle. Mais l’idée est plutôt de faire de la pédagogie et de convaincre les internautes de payer.

Un marché à maturité

The Verge fait observer que c’est là le signe d’une maturité du marché du streaming. Les entreprises ne s’intéressent généralement pas au partage des mots de passe qui permet de favoriser l'adoption d'un service dans les premiers temps de son lancement. « Mais après un certain temps, le piratage suscite de plus en plus d'inquiétudes et [les entreprises] veulent s'assurer de maximiser leurs revenus », a déclaré le directeur des nouvelles technologies de Synamedia, Jean-Marc Racine.
Spotify a ainsi voulu démasquer brusquement à la rentrée dernière les utilisateurs Premium qui partageaient leur abonnement Famille avec des amis en suivant leurs coordonnées GPS. Mais il a fini par rétropédaler devant le tollé suscité par une telle annonce. Credential Sharing Insight pourrait lui permettre de revenir à la charge.